Ce blocage ne s'applique qu'au site web: les applis officielles pour les smartphones et tablettes peuvent encore être consultées. Sur les sites, on ne trouve par contre que quelques mots d'explication.

Selon Wikipedia Allemagne, la nouvelle directive européenne va nuire à l'internet libre. C'est ainsi que les plates-formes internet doivent empêcher préventivement toute infraction au droit d'auteur. Pour Wikipedia qui, du reste, ne pâtira elle-même pas de la nouvelle règle, cela ne se fera qu'au moyen de filtres qui seront sujets à des erreurs et à des abus. En outre, les sites web devront disposer d'une licence pour utiliser de brefs extraits de texte tirés de médias, sans compter que l'utilisation de photos sera plus strictement contrôlée.

Les utilisateurs de Wikipedia sont donc invités à prendre contact avec leurs parlementaires européens pour leur demander de rejeter la réforme du droit d'auteur mardi prochain. "La réforme planifiée risque de limiter sensiblement l'internet libre", signale le message affiché sur la version allemande de l'encyclopédie. "C'est notre dernière chance."

Le blocage est une décision des équipes éditoriales bénévoles des quatre pays susmentionnés. The Wikimedia Foundation, l'a.s.b.l. qui chapeaute l'encyclopédie et qui mise sur la diffusion de la libre connaissance, déclare soutenir cette décision. Précédemment, The Wikimedia Foundation s'était prononcée contre le compromis sur le droit d'auteur, qui avait été conclu le mois dernier. L'été passé déjà, des sites de Wikipedia avaient été également rendus inaccessibles dans divers pays en guise de protestation contre les nouvelles règles.

Début de ce mois, pas moins de 3.500 activistes avaient manifesté dans les rues berlinoises contre l'accord. Plusieurs villes européennes prévoient ce samedi aussi des protestations dans ce sens.