Lorsqu'une entreprise souhaite lancer de nouveaux produits ou technologies sur le marché, cela va souvent de pair avec la demande de nouveaux brevets, souvent très nombreux. Ces brevets donnent à une entreprise ou à un individu le droit exclusif sur son invention et veillent à ce que d'autres ne puissent pas commercialiser cette dernière et ce, même si cela ne s'applique parfois que pour une période déterminée.

Ce n'est pas un secret de polichinelle que d'annoncer qu'Apple s'active en coulisses sur une voiture électrique totalement autonome, tout comme du reste son éternel rival Alphabet (la société-mère de Google) et évidemment aussi Tesla et bien d'autres marques automobiles. Même si ces voitures sont développées dans le plus grand secret, les brevets attribués sont eux rendus publics. Il n'y a en effet qu'ainsi que d'autres acteurs peuvent introduire des réclamations à propos du caractère unique d'un brevet.

L'intérieur de 'l'Apple Car' et ses sièges pivotants., Vanarama
L'intérieur de 'l'Apple Car' et ses sièges pivotants. © Vanarama

Sièges pivotants

Des concepteurs graphiques de la firme de leasing britannique Vanarama ont analysé les brevets attribués à Apple et ont sur cette base généré un certain nombre de très beaux rendus de 'l'Apple Car'. On y découvre un bolide de type 'SUV' en 'frosted white' (blanc givré) au design très minimaliste, où ce sont surtout les doubles portières s'ouvrant en l'absence de montant central qui sautent aux yeux (cf. les images au bas du présent article). Voilà qui devrait faciliter la montée dans la voiture. A noter aussi l'utilisation singulière et multiple du verre, en ce compris quasiment la totalité du toit. Autre élément étonnant: les deux sièges avant qui peuvent pivoter de 180 degrés, afin que le conducteur et tous les passagers puissent se retrouver en vis-à-vis comme dans un living.

Le tableau de bord dégage un look particulièrement futuriste avec énormément d'espace pour les écrans (navigation, principaux indicateurs, loisirs) et l'assistant intelligent d'Apple, Siri, intégré au volant. Répétons-le une fois encore, il s'agit ici de pures spéculations. Selon certaines rumeurs, Apple envisagerait même de supprimer carrément le volant. Il n'y aurait plus de place non plus pour les pédales classiques dans l'Apple Car qui, selon les initiés, arriverait sur le marché au plus tôt en 2025.

Exploration interactive

En plus des rendus, vous pourrez sur le site web de Vanarama explorer 'l'Apple Car' de manière interactive. Vous y trouverez des vues à 360° de l'extérieur et de l'intérieur. D'un simple clic sur les cercles bleus, vous obtiendrez davantage d'explications sur la calandre et le logo Apple, sur les poignées aux éléments d'iPhone, ainsi que sur le tableau de bord personnalisable. Ce qu'il en sera vraiment, on ne le saura probablement pas avant 2025...

Le tableau de bord et le volant futuriste du bolide., Vanarama
Le tableau de bord et le volant futuriste du bolide. © Vanarama
Lorsqu'une entreprise souhaite lancer de nouveaux produits ou technologies sur le marché, cela va souvent de pair avec la demande de nouveaux brevets, souvent très nombreux. Ces brevets donnent à une entreprise ou à un individu le droit exclusif sur son invention et veillent à ce que d'autres ne puissent pas commercialiser cette dernière et ce, même si cela ne s'applique parfois que pour une période déterminée.Ce n'est pas un secret de polichinelle que d'annoncer qu'Apple s'active en coulisses sur une voiture électrique totalement autonome, tout comme du reste son éternel rival Alphabet (la société-mère de Google) et évidemment aussi Tesla et bien d'autres marques automobiles. Même si ces voitures sont développées dans le plus grand secret, les brevets attribués sont eux rendus publics. Il n'y a en effet qu'ainsi que d'autres acteurs peuvent introduire des réclamations à propos du caractère unique d'un brevet.Des concepteurs graphiques de la firme de leasing britannique Vanarama ont analysé les brevets attribués à Apple et ont sur cette base généré un certain nombre de très beaux rendus de 'l'Apple Car'. On y découvre un bolide de type 'SUV' en 'frosted white' (blanc givré) au design très minimaliste, où ce sont surtout les doubles portières s'ouvrant en l'absence de montant central qui sautent aux yeux (cf. les images au bas du présent article). Voilà qui devrait faciliter la montée dans la voiture. A noter aussi l'utilisation singulière et multiple du verre, en ce compris quasiment la totalité du toit. Autre élément étonnant: les deux sièges avant qui peuvent pivoter de 180 degrés, afin que le conducteur et tous les passagers puissent se retrouver en vis-à-vis comme dans un living.Le tableau de bord dégage un look particulièrement futuriste avec énormément d'espace pour les écrans (navigation, principaux indicateurs, loisirs) et l'assistant intelligent d'Apple, Siri, intégré au volant. Répétons-le une fois encore, il s'agit ici de pures spéculations. Selon certaines rumeurs, Apple envisagerait même de supprimer carrément le volant. Il n'y aurait plus de place non plus pour les pédales classiques dans l'Apple Car qui, selon les initiés, arriverait sur le marché au plus tôt en 2025.En plus des rendus, vous pourrez sur le site web de Vanarama explorer 'l'Apple Car' de manière interactive. Vous y trouverez des vues à 360° de l'extérieur et de l'intérieur. D'un simple clic sur les cercles bleus, vous obtiendrez davantage d'explications sur la calandre et le logo Apple, sur les poignées aux éléments d'iPhone, ainsi que sur le tableau de bord personnalisable. Ce qu'il en sera vraiment, on ne le saura probablement pas avant 2025...