Cette voiture ne nécessiterait aucune intervention humaine et n'embarquerait donc pas de volant, de pédale de frein et d'accélérateur, selon les initiés. Ce projet automobile d'Apple, baptisé 'Titan', est en cours depuis des années déjà et est dirigé depuis le mois de septembre par l'ingénieur software Kevin Lynch. Il succède à ce poste à Doug Field, qui s'en est allé chez Ford Motor. La date de lancement de 2025 est fonction de l'avancement de la technologie complexe appliquée aux véhicules autonomes.

La voiture intégrera aussi majoritairement d'autres appareils et services technologiques d'Apple. Au beau milieu, on devrait trouver une sorte d'écran de type iPad avec les fonctions de commande. Selon les rumeurs, Apple aurait négocié avec plusieurs marques en vue d'une collaboration pour la construction de sa voiture. L'entreprise envisagerait une production aux Etats-Unis. Apple préparerait également sa propre technique de batterie. Le fabricant de l'iPhone s'est abstenu de tout commentaire vis-à-vis de Bloomberg.

Des concurrents tels la société mère de Google, Alphabet, préparent eux aussi des voitures capables de rouler de manière autonome, tout comme Tesla.

Cette voiture ne nécessiterait aucune intervention humaine et n'embarquerait donc pas de volant, de pédale de frein et d'accélérateur, selon les initiés. Ce projet automobile d'Apple, baptisé 'Titan', est en cours depuis des années déjà et est dirigé depuis le mois de septembre par l'ingénieur software Kevin Lynch. Il succède à ce poste à Doug Field, qui s'en est allé chez Ford Motor. La date de lancement de 2025 est fonction de l'avancement de la technologie complexe appliquée aux véhicules autonomes.La voiture intégrera aussi majoritairement d'autres appareils et services technologiques d'Apple. Au beau milieu, on devrait trouver une sorte d'écran de type iPad avec les fonctions de commande. Selon les rumeurs, Apple aurait négocié avec plusieurs marques en vue d'une collaboration pour la construction de sa voiture. L'entreprise envisagerait une production aux Etats-Unis. Apple préparerait également sa propre technique de batterie. Le fabricant de l'iPhone s'est abstenu de tout commentaire vis-à-vis de Bloomberg.Des concurrents tels la société mère de Google, Alphabet, préparent eux aussi des voitures capables de rouler de manière autonome, tout comme Tesla.