InviteDesk existe depuis 2018 et développe un logiciel de marketing événementiel permettant aux spécialistes du marketing et aux vendeurs de collaborer à des événements. Initialement, le focus était axé sur les événements physiques, mais en raison du corona, il fut vite étendu aux webinars, des événements en ligne et hybrides, tous sur la même plate-forme.

En septembre 2020 déjà, l'entreprise annonçait une phase de capitalisation d'un demi-million d'euros, complétée à présent de 700.000 euros provenant d'investisseurs tant existants que nouveaux (suédois), dont deux sont d'ores et déjà opérationnels pour InviteDesk en Suède.

'Dès nos premiers contacts pris à l'étranger, il nous est apparu que notre solution convenait à un problème ne se limitant pas uniquement à la Belgique', explique le cofondateur Mark Van der kinderen. 'Aujourd'hui, nous disposons de deux entrepreneurs expérimentés qui ont lancé InviteDesk en Suède et rencontrent déjà du succès. De plus, nous possédons des clients notamment aux Pays-Bas, en Espagne, en Grande-Bretagne, voire aux Etats-Unis.'

La poursuite de la croissance internationale cible surtout les pays nordiques et avoisinants. Pour l'Allemagne et la France, l'entreprise fera appel à des acteurs locaux. Les Pays-Bas et la Grande-Bretagne sont desservis à partir de la Belgique. L'entreprise ne veut pas exclure une présence sur d'autres marchés en cas de forte demande. 'Il est très facile d'ajouter une langue à notre plate-forme', déclare encore Van der kinderen à Data News.

InviteDesk existe depuis 2018 et développe un logiciel de marketing événementiel permettant aux spécialistes du marketing et aux vendeurs de collaborer à des événements. Initialement, le focus était axé sur les événements physiques, mais en raison du corona, il fut vite étendu aux webinars, des événements en ligne et hybrides, tous sur la même plate-forme.En septembre 2020 déjà, l'entreprise annonçait une phase de capitalisation d'un demi-million d'euros, complétée à présent de 700.000 euros provenant d'investisseurs tant existants que nouveaux (suédois), dont deux sont d'ores et déjà opérationnels pour InviteDesk en Suède.'Dès nos premiers contacts pris à l'étranger, il nous est apparu que notre solution convenait à un problème ne se limitant pas uniquement à la Belgique', explique le cofondateur Mark Van der kinderen. 'Aujourd'hui, nous disposons de deux entrepreneurs expérimentés qui ont lancé InviteDesk en Suède et rencontrent déjà du succès. De plus, nous possédons des clients notamment aux Pays-Bas, en Espagne, en Grande-Bretagne, voire aux Etats-Unis.'La poursuite de la croissance internationale cible surtout les pays nordiques et avoisinants. Pour l'Allemagne et la France, l'entreprise fera appel à des acteurs locaux. Les Pays-Bas et la Grande-Bretagne sont desservis à partir de la Belgique. L'entreprise ne veut pas exclure une présence sur d'autres marchés en cas de forte demande. 'Il est très facile d'ajouter une langue à notre plate-forme', déclare encore Van der kinderen à Data News.