Précédemment déjà, il avait été annoncé qu'Intel allait investir 20 milliards de dollars dans la construction de deux nouvelles usines en Arizona. Dans ce même état américain, son concurrent taïwanais et numéro un du marché mondial TSMC révèle également son intention de créer plusieurs usines à puces, selon l'agence de presse Reuters, qui se base sur des sources anonymes. Ce projet viendrait s'ajouter à la réalisation d'une fabrique de plaquettes à Phoenix, qui devrait être opérationnelle en 2024. Les plaquettes sont de fines tranches de matériau conducteur, souvent produites en silicium, sur lesquelles on installe des puces. TSMC envisagerait d'ouvrir jusqu'à cinq usines à puces aux Etats-Unis, mais sans donner de détails sur la capacité de production.

Pénurie mondiale de puces

Comme on le sait, il y a actuellement une pénurie mondiale de puces informatiques. En raison de la pandémie du corona et du confinement, la demande de consoles de jeu et de PC a crû à un point tel que la production ne peut plus suivre. Autre victime: les constructeurs automobiles. Une nouvelle voiture embarque des tas de puces, mais en raison de la pénurie, plusieurs constructeurs ont déjà été forcés de revoir leur production à la baisse.

Les décideurs aux Etats-Unis et en Europe sont conscients que la demande de puces informatiques restera importante, et plaident par conséquent pour accroître leur production. C'est ainsi que le nouveau président américain Joe Biden entend dégager des milliards de dollars pour attirer de nouvelles usines.

Mais malgré les projets de construction, les problèmes ne sont pas prêts d'être résolus. Lundi déjà, Intel a prévenu que la carence de puces pourrait durer des années encore. Quant à la firme allemande Infineon, elle a averti lors de la publication de ses résultats annuels qu'elle allait au devant de problèmes de production.

Précédemment déjà, il avait été annoncé qu'Intel allait investir 20 milliards de dollars dans la construction de deux nouvelles usines en Arizona. Dans ce même état américain, son concurrent taïwanais et numéro un du marché mondial TSMC révèle également son intention de créer plusieurs usines à puces, selon l'agence de presse Reuters, qui se base sur des sources anonymes. Ce projet viendrait s'ajouter à la réalisation d'une fabrique de plaquettes à Phoenix, qui devrait être opérationnelle en 2024. Les plaquettes sont de fines tranches de matériau conducteur, souvent produites en silicium, sur lesquelles on installe des puces. TSMC envisagerait d'ouvrir jusqu'à cinq usines à puces aux Etats-Unis, mais sans donner de détails sur la capacité de production.Comme on le sait, il y a actuellement une pénurie mondiale de puces informatiques. En raison de la pandémie du corona et du confinement, la demande de consoles de jeu et de PC a crû à un point tel que la production ne peut plus suivre. Autre victime: les constructeurs automobiles. Une nouvelle voiture embarque des tas de puces, mais en raison de la pénurie, plusieurs constructeurs ont déjà été forcés de revoir leur production à la baisse.Les décideurs aux Etats-Unis et en Europe sont conscients que la demande de puces informatiques restera importante, et plaident par conséquent pour accroître leur production. C'est ainsi que le nouveau président américain Joe Biden entend dégager des milliards de dollars pour attirer de nouvelles usines.Mais malgré les projets de construction, les problèmes ne sont pas prêts d'être résolus. Lundi déjà, Intel a prévenu que la carence de puces pourrait durer des années encore. Quant à la firme allemande Infineon, elle a averti lors de la publication de ses résultats annuels qu'elle allait au devant de problèmes de production.