Il a tenu ces propos au salon automobile de Munich, où il a également promis que la méga-usine irlandaise d'Intel allait se mettre à produire des semi-conducteurs pour l'industrie automobile. Les carences de puces au niveau mondial sont durement ressenties par les constructeurs automobiles (ainsi que par pas mal d'autres secteurs industriels) depuis quelque temps déjà. La pandémie du corona engendra une hausse de la demande, ce qui provoqua des retards au niveau de la production et de la livraison, qui sont encore loin d'être résorbés aujourd'hui. En raison de la pénurie de puces, plusieurs usines automobiles ont dû être temporairement mises à l'arrêt.

'Un projet de 80 milliards d'euros sur les dix prochaines années pourrait être un catalyseur pour l'industrie des semi-conducteurs', a affirmé Gelsinger. 'Les voitures deviennent toujours plus des ordinateurs sur roues. Vous avez besoin de nous et nous de vous. L'objectif est de créer un centre d'innovations en Europe et pour l'Europe.'

Il envisage aussi d'étendre les usines de semi-conducteurs situées sur le sol européen, afin d'accroître leur capacité. Il y aurait en outre des plans pour deux nouvelles implantations. Parmi les options sur la table, il y a notre pays, mais aussi la France, l'Allemagne, la Pologne ou les Pays-Bas. La décision finale sera prise ultérieurement cette année encore.

Il a tenu ces propos au salon automobile de Munich, où il a également promis que la méga-usine irlandaise d'Intel allait se mettre à produire des semi-conducteurs pour l'industrie automobile. Les carences de puces au niveau mondial sont durement ressenties par les constructeurs automobiles (ainsi que par pas mal d'autres secteurs industriels) depuis quelque temps déjà. La pandémie du corona engendra une hausse de la demande, ce qui provoqua des retards au niveau de la production et de la livraison, qui sont encore loin d'être résorbés aujourd'hui. En raison de la pénurie de puces, plusieurs usines automobiles ont dû être temporairement mises à l'arrêt.'Un projet de 80 milliards d'euros sur les dix prochaines années pourrait être un catalyseur pour l'industrie des semi-conducteurs', a affirmé Gelsinger. 'Les voitures deviennent toujours plus des ordinateurs sur roues. Vous avez besoin de nous et nous de vous. L'objectif est de créer un centre d'innovations en Europe et pour l'Europe.'Il envisage aussi d'étendre les usines de semi-conducteurs situées sur le sol européen, afin d'accroître leur capacité. Il y aurait en outre des plans pour deux nouvelles implantations. Parmi les options sur la table, il y a notre pays, mais aussi la France, l'Allemagne, la Pologne ou les Pays-Bas. La décision finale sera prise ultérieurement cette année encore.