Les utilisateurs d'Instagram qui n'ont pas encore saisi leur date de naissance, vont à partir de ce jour voir apparaître une série de fenêtres émergentes les invitant à le faire. Après quelques notifications de ce genre, cela deviendra quoi qu'il en soit une obligation. Il vous faudra saisir votre date de naissance, afin de découvrir des messages postés sensibles, voire choquants.

Plus tôt cette année déjà, Instagram a introduit des options de confidentialité renforcées pour les ados, et l'obligation en question y est probablement pour quelque chose. Il est par exemple devenu plus malaisé pour les adultes de prendre contact avec des jeunes sur Instagram, mais à cette fin, l'entreprise doit connaître l'âge de chacun. Le réseau social envisagerait aussi des projets à l'intention des utilisateurs de moins de treize ans, qui ne peuvent à présent pas encore officiellement se trouver sur Instagram. Et c'est sans parler évidemment de l'ensemble du modèle publicitaire, par lequel Instagram a intérêt de savoir dans quelle case placer chaque utilisateur en vue de lui présenter les publicités ad hoc.

Pour attraper les menteurs, Instagram a du reste mis au point une intelligence artificielle qui scanne notamment les messages de félicitations pour votre anniversaire en vue de connaître votre âge. Et comme la société-mère d'Instagram, Facebook, tente depuis des années déjà de tout savoir sur vous, on pourrait en arriver à l'avenir à une comparaison avec vos données sur le réseau social.

Les utilisateurs d'Instagram qui n'ont pas encore saisi leur date de naissance, vont à partir de ce jour voir apparaître une série de fenêtres émergentes les invitant à le faire. Après quelques notifications de ce genre, cela deviendra quoi qu'il en soit une obligation. Il vous faudra saisir votre date de naissance, afin de découvrir des messages postés sensibles, voire choquants.Plus tôt cette année déjà, Instagram a introduit des options de confidentialité renforcées pour les ados, et l'obligation en question y est probablement pour quelque chose. Il est par exemple devenu plus malaisé pour les adultes de prendre contact avec des jeunes sur Instagram, mais à cette fin, l'entreprise doit connaître l'âge de chacun. Le réseau social envisagerait aussi des projets à l'intention des utilisateurs de moins de treize ans, qui ne peuvent à présent pas encore officiellement se trouver sur Instagram. Et c'est sans parler évidemment de l'ensemble du modèle publicitaire, par lequel Instagram a intérêt de savoir dans quelle case placer chaque utilisateur en vue de lui présenter les publicités ad hoc.Pour attraper les menteurs, Instagram a du reste mis au point une intelligence artificielle qui scanne notamment les messages de félicitations pour votre anniversaire en vue de connaître votre âge. Et comme la société-mère d'Instagram, Facebook, tente depuis des années déjà de tout savoir sur vous, on pourrait en arriver à l'avenir à une comparaison avec vos données sur le réseau social.