C'est ainsi que les comptes Instagram des utilisateurs de moins de seize ans, ou de moins de dix-huit ans dans certains pays, seront automatiquement mis sur privé. En outre, il sera plus malaisé pour des comptes potentiellement douteux de trouver ceux des jeunes utilisateurs, alors que pour les annonceurs, les possibilités d'atteindre ces derniers avec leurs publicités seront limitées.

Demande de suivi

Un compte privé implique que les utilisateurs doivent introduire d'abord une demande de suivi pour pouvoir visionner un profil. Les gens ne pourront dès lors plus laisser de messages ou accéder à des messages insérés dans les parties publiquement accessibles d'Instagram, comme via les hashtags associés à un message.

Les possibilités s'offrant aux annonceurs seront également restreintes. Ils ne pourront bientôt plus soumettre aux utilisateurs de moins de dix-huit ans des publicités basées sur l'âge, le genre ou l'emplacement. Facebook va ainsi brider les possibilités publicitaires basées sur les pôles d'intérêt et l'activité sur d'autres applis et sites web. Ces mesures s'appliqueront à Instagram, Facebook et Messenger, l'appli de clavardage (chat) de Facebook.

Facebook introduira ces mesures restrictives d'ici quelques semaines aux Etats-Unis, en Australie, en France, en Grande-Bretagne et au Japon. D'autres pays suivront ultérieurement.

C'est ainsi que les comptes Instagram des utilisateurs de moins de seize ans, ou de moins de dix-huit ans dans certains pays, seront automatiquement mis sur privé. En outre, il sera plus malaisé pour des comptes potentiellement douteux de trouver ceux des jeunes utilisateurs, alors que pour les annonceurs, les possibilités d'atteindre ces derniers avec leurs publicités seront limitées.Un compte privé implique que les utilisateurs doivent introduire d'abord une demande de suivi pour pouvoir visionner un profil. Les gens ne pourront dès lors plus laisser de messages ou accéder à des messages insérés dans les parties publiquement accessibles d'Instagram, comme via les hashtags associés à un message.Les possibilités s'offrant aux annonceurs seront également restreintes. Ils ne pourront bientôt plus soumettre aux utilisateurs de moins de dix-huit ans des publicités basées sur l'âge, le genre ou l'emplacement. Facebook va ainsi brider les possibilités publicitaires basées sur les pôles d'intérêt et l'activité sur d'autres applis et sites web. Ces mesures s'appliqueront à Instagram, Facebook et Messenger, l'appli de clavardage (chat) de Facebook.Facebook introduira ces mesures restrictives d'ici quelques semaines aux Etats-Unis, en Australie, en France, en Grande-Bretagne et au Japon. D'autres pays suivront ultérieurement.