Fin juin 2016, Spotify franchissait le cap des 100 millions d'utilisateurs. En un peu moins d'un an, ce nombre est passé à 140 millions, ce qui représente une croissance de pas moins de quarante pour cent. Le service de diffusion laisse ainsi loin derrière lui ses concurrents tels Apple Music et Google Play.

Spotify n'a pas révélé combien sont des abonnés payants parmi ses utilisateurs. En mars, elle avait pourtant indiqué posséder 50 millions de clients payant chaque mois 9,99 euros pour l'offre Premium sans publicité.

Pas rentable

Le chiffre d'affaires de l'entreprise a progressé à 2,9 milliards d'euros, ce qui représente une hausse de plus de 50 pour cent par rapport à l'année précédente. La majeure partie de ce chiffre d'affaires est issue des abonnés, même si les revenus publicitaires ont également augmenté.

Il n'empêche que l'entreprise n'est encore et toujours pas rentable: elle essuie en effet des pertes structurelles depuis des années déjà. L'année passée, les pertes avaient même plus que doublé. C'est ce que Spotify a annoncé le mois dernier à ses investisseurs. La plate-forme de diffusion musicale entend dès lors chercher de l'argent frais. Voilà pourquoi on y évoque depuis quelque temps déjà une possible entrée à la Bourse.

Fin juin 2016, Spotify franchissait le cap des 100 millions d'utilisateurs. En un peu moins d'un an, ce nombre est passé à 140 millions, ce qui représente une croissance de pas moins de quarante pour cent. Le service de diffusion laisse ainsi loin derrière lui ses concurrents tels Apple Music et Google Play.Spotify n'a pas révélé combien sont des abonnés payants parmi ses utilisateurs. En mars, elle avait pourtant indiqué posséder 50 millions de clients payant chaque mois 9,99 euros pour l'offre Premium sans publicité.Pas rentableLe chiffre d'affaires de l'entreprise a progressé à 2,9 milliards d'euros, ce qui représente une hausse de plus de 50 pour cent par rapport à l'année précédente. La majeure partie de ce chiffre d'affaires est issue des abonnés, même si les revenus publicitaires ont également augmenté.Il n'empêche que l'entreprise n'est encore et toujours pas rentable: elle essuie en effet des pertes structurelles depuis des années déjà. L'année passée, les pertes avaient même plus que doublé. C'est ce que Spotify a annoncé le mois dernier à ses investisseurs. La plate-forme de diffusion musicale entend dès lors chercher de l'argent frais. Voilà pourquoi on y évoque depuis quelque temps déjà une possible entrée à la Bourse.