Google 'oublie' d'annoncer que le système de protection Nest dispose d'un microphone incorporé

21/02/19 à 13:50 - Mise à jour à 13:49

Source: Datanews

Le système de sécurisation Nest Secure de Google semble finalement incorporer un microphone, même si cela n'était pas initialement mentionné dans les spécifications.

Google 'oublie' d'annoncer que le système de protection Nest dispose d'un microphone incorporé

Nest Secure avec le Nest Guard (gauche) © .

Google elle-même parle d'une erreur. Au début, les clients ne pouvaient pas savoir que ce système de protection domestique contenait un microphone. Mais après que le détecteur de mouvements Nest Guard ait été actualisé ce mois-ci, le produit a été subitement intégré avec Google Assistant, et la présence d'un microphone se retrouva dans les spécifications.

"Le microphone n'a jamais été destiné à rester secret et aurait dû dès le début être mentionné dans les spécifications techniques", déclare-t-on chez Google par voie de communiqué. "C'est une erreur de notre part. Le microphone n'a jamais été activé et ne l'est que si les utilisateurs recourent spécifiquement à cette fonction."

Même s'il n'y a eu aucune mention d'incidents de piratage, il n'en reste pas moins qu'un microphone incorporé, tout comme une caméra, est un sujet sensible pour de nombreux utilisateurs, parce que l'appareil est installé dans leur habitation et la contrôle en permanence. Outre le piratage, il y a aussi la crainte que ce genre de microphone puisse être utilisé pour proposer aux utilisateurs des publicités sur base de ce qu'ils disent ou font chez eux.

Il convient d'ajouter que dans le passé, Google a déjà commis une erreur en cartographiant des réseaux wifi avec ses voitures Street View et en captant ainsi des données transitant par ces réseaux ouverts, par mégarde selon Google.

Au niveau des haut-parleurs connectés, on nota, il y a quelques mois, aussi un incident chez le concurrent Facebook, qui avait d'abord déclaré que son Portal (un haut-parleur avec caméra et écran) ne servait pas à une mise sur écoute dans le but de présenter des publicités, mais qui, peu après, avait dû admettre que tel était bien le cas.

En savoir plus sur: