Mandiant lance un produit SaaS dans le domaine de la sécurité et va faire partie de Google Cloud. Google entend ainsi renforcer son offre de sécurité, afin de mieux concurrencer Microsoft Azure et Amazon Web Services.

Google avait annoncé le rachat en mars, mais cela suscita pas mal de protestations. L'un des actionnaires de Mandiant avait ainsi intenté un procès en vue de bloquer la transaction. L'affaire doit encore être jugée, mais Google a donc entre-temps déjà obtenu le feu vert des autorités. Le géant technologique espère entériner la fusion d'ici la fin de 2022.

Mandiant lance un produit SaaS dans le domaine de la sécurité et va faire partie de Google Cloud. Google entend ainsi renforcer son offre de sécurité, afin de mieux concurrencer Microsoft Azure et Amazon Web Services.Google avait annoncé le rachat en mars, mais cela suscita pas mal de protestations. L'un des actionnaires de Mandiant avait ainsi intenté un procès en vue de bloquer la transaction. L'affaire doit encore être jugée, mais Google a donc entre-temps déjà obtenu le feu vert des autorités. Le géant technologique espère entériner la fusion d'ici la fin de 2022.