G Suite, en particulier l'utilisation de votre propre nom de domaine, restera finalement gratuite pour quelques utilisateurs existants. Voilà ce que Google a signalé dans un document de support. L'entreprise avait pourtant annoncé en janvier vouloir renoncer à la version gratuite de l'ancienne G Suite.

G Suite est sortie en 2006 sous la forme d'un précurseur de l'actuel Workspace et combinait entre autres un agenda, un créateur de sites web et un service mail. Quiconque s'enregistrait au service entre 2006 et 2012, pouvait utiliser G Suite avec un nom de domaine propre. Vous pouviez ainsi par exemple envoyer des mails à partir de votre nom d'entreprise plutôt que de 'gmail.com'. Pour ces utilisateurs de la première heure, le service était aussi gratuit. En janvier, Google se mit toutefois à envoyer des courriels aux utilisateurs du service pour leur signifier qu'ils devaient mettre à niveau vers une version payante de Workspace, s'ils voulaient conserver l'intégralité de leur activité en ligne.

Désormais, il ne faudra quand même pas passer par là, du moins pour ceux qui utilisent G Suite à des fins personnelles ou non-commerciales. Ils devront donner un 'opt-out' (option de retrait) avant le 1er août pour interrompre la transition automatique vers la version payante, comme l'explique Google dans une mise à jour de sa documentation de support. Le service gratuit inclut 15 Go d'espace de stockage et quelques fonctions collaboratives de base. Pour ceux qui possédaient une adresse mail personnelle, celle-ci sera conservée. Les entreprises qui ont opté pour G Suite avant 2012, devront, elles, migrer vers la version payante. Les nouveaux utilisateurs devraient quoi qu'il en soit déjà disposer d'une version payante.

G Suite, en particulier l'utilisation de votre propre nom de domaine, restera finalement gratuite pour quelques utilisateurs existants. Voilà ce que Google a signalé dans un document de support. L'entreprise avait pourtant annoncé en janvier vouloir renoncer à la version gratuite de l'ancienne G Suite.G Suite est sortie en 2006 sous la forme d'un précurseur de l'actuel Workspace et combinait entre autres un agenda, un créateur de sites web et un service mail. Quiconque s'enregistrait au service entre 2006 et 2012, pouvait utiliser G Suite avec un nom de domaine propre. Vous pouviez ainsi par exemple envoyer des mails à partir de votre nom d'entreprise plutôt que de 'gmail.com'. Pour ces utilisateurs de la première heure, le service était aussi gratuit. En janvier, Google se mit toutefois à envoyer des courriels aux utilisateurs du service pour leur signifier qu'ils devaient mettre à niveau vers une version payante de Workspace, s'ils voulaient conserver l'intégralité de leur activité en ligne.Désormais, il ne faudra quand même pas passer par là, du moins pour ceux qui utilisent G Suite à des fins personnelles ou non-commerciales. Ils devront donner un 'opt-out' (option de retrait) avant le 1er août pour interrompre la transition automatique vers la version payante, comme l'explique Google dans une mise à jour de sa documentation de support. Le service gratuit inclut 15 Go d'espace de stockage et quelques fonctions collaboratives de base. Pour ceux qui possédaient une adresse mail personnelle, celle-ci sera conservée. Les entreprises qui ont opté pour G Suite avant 2012, devront, elles, migrer vers la version payante. Les nouveaux utilisateurs devraient quoi qu'il en soit déjà disposer d'une version payante.