Google annonce la fin de la version gratuite de la G Suite qui permettait aux entreprises d'utiliser leur propre nom de domaine. Quiconque s'enregistrait au service entre 2006 et 2012, pouvait utiliser la G Suite avec un nom de domaine personnel. Vous pouviez ainsi par exemple mailer au départ du nom de votre entreprise plutôt que de 'gmail.com'. Le service de création gratuite de noms de domaine personnels pour la G Suite avait été supprimé en 2012 déjà, mais les entreprises qui en possédaient un, purent continuer de l'utiliser jusqu'à présent.

Cela va changer, puisque ces entreprises qui utilisent la version gratuite de la G Suite, devront payer à partir du mois de mai. Google a envoyé un courriel aux utilisateurs de la 'G Suite legacy free edition' pour leur signaler qu'ils auront jusqu'au 1er juillet pour mettre à niveau leur compte vers une version payante. S'ils ne le font pas, ils perdront à partir du mois d'août l'accès à des services comme Gmail et Agenda.

Peu d'alternatives

Le service, qui s'appelle à présent Google Workspace, revient aujourd'hui à 6 dollars par utilisateur et par mois, avec un tas de mises à niveau et de niveaux assez coûteux. Entre 2006 et 2012, ce service de base était pourtant gratuit. Cela signifie surtout que les entreprises qui, depuis dix ans déjà voire plus, utilisent Google G Suite pour leur mail et d'autres services bureautiques en ligne, seront désormais plus ou moins contraintes de payer pour un service qui était gratuit au moment où elles s'étaient enregistrées.

L'alternative pour les entreprises serait d'opter pour un autre système en ligne, voire pour un compte gmail.com gratuit, mais elles courent alors le risque de perdre une grande partie de leur infrastructure et de leur image de marque. Google propose certes des fonctions d'exportation, mais la reconstitution de dix années de mails, agendas et autres documents n'est pas une mince affaire. Les clients précoces se retrouvent donc un peu devant le fait accompli.

Google annonce la fin de la version gratuite de la G Suite qui permettait aux entreprises d'utiliser leur propre nom de domaine. Quiconque s'enregistrait au service entre 2006 et 2012, pouvait utiliser la G Suite avec un nom de domaine personnel. Vous pouviez ainsi par exemple mailer au départ du nom de votre entreprise plutôt que de 'gmail.com'. Le service de création gratuite de noms de domaine personnels pour la G Suite avait été supprimé en 2012 déjà, mais les entreprises qui en possédaient un, purent continuer de l'utiliser jusqu'à présent.Cela va changer, puisque ces entreprises qui utilisent la version gratuite de la G Suite, devront payer à partir du mois de mai. Google a envoyé un courriel aux utilisateurs de la 'G Suite legacy free edition' pour leur signaler qu'ils auront jusqu'au 1er juillet pour mettre à niveau leur compte vers une version payante. S'ils ne le font pas, ils perdront à partir du mois d'août l'accès à des services comme Gmail et Agenda.Le service, qui s'appelle à présent Google Workspace, revient aujourd'hui à 6 dollars par utilisateur et par mois, avec un tas de mises à niveau et de niveaux assez coûteux. Entre 2006 et 2012, ce service de base était pourtant gratuit. Cela signifie surtout que les entreprises qui, depuis dix ans déjà voire plus, utilisent Google G Suite pour leur mail et d'autres services bureautiques en ligne, seront désormais plus ou moins contraintes de payer pour un service qui était gratuit au moment où elles s'étaient enregistrées.L'alternative pour les entreprises serait d'opter pour un autre système en ligne, voire pour un compte gmail.com gratuit, mais elles courent alors le risque de perdre une grande partie de leur infrastructure et de leur image de marque. Google propose certes des fonctions d'exportation, mais la reconstitution de dix années de mails, agendas et autres documents n'est pas une mince affaire. Les clients précoces se retrouvent donc un peu devant le fait accompli.