Cela ne signifie pour autant pas que Stadia même est vouée à disparaître, insiste-t-on chez Google dans un communiqué posté sur un blog, même si ce n'est pas non plus un signe que tout va pour le mieux pour le service de streaming. Google déclare vouloir se concentrer sur la plate-forme et ses fonctions au lieu de créer du contenu maison.

Google Stadia continuera donc de proposer des jeux d'autres développeurs. De nouveaux jeux continueront aussi d'aboutir sur la plate-forme. Le service d'abonnements Stadia Pro restera en place. Les jeux développés par les studios et qui sont quasiment prêts, seront terminés.

Netflix pour jeux vidéo

Stadia a été créée en 2019 en tant que service de streaming, une sorte de Netflix pour jeux vidéo. Cela permet à Google de faire tourner l'importante charge de travail du jeu sur ses serveurs, alors que l'utilisateur peut y jouer sans devoir acquérir du matériel coûteux. Initialement, il s'agissait uniquement d'un service payant (Stadia Pro), après quoi une version gratuite limitée vit le jour. Le service fonctionne via Chromecast, Android et les navigateurs web. Quelques TV intelligentes offrent aujourd'hui aussi un support pour la plate-forme.

Ces dernières années, Google avait créé pour Stadia deux studios de jeux, un à Montréal et un autre à Los Angeles. Tous deux vont fermer leurs portes. Une grande partie des collaborateurs de ces studios se verra proposer un emploi ailleurs chez Google. Jade Raymond, qui a produit notamment les premiers jeux Assassin's Creed pour Ubisoft, avant de prendre la direction de Stadia, quitte l'entreprise.

Cela ne signifie pour autant pas que Stadia même est vouée à disparaître, insiste-t-on chez Google dans un communiqué posté sur un blog, même si ce n'est pas non plus un signe que tout va pour le mieux pour le service de streaming. Google déclare vouloir se concentrer sur la plate-forme et ses fonctions au lieu de créer du contenu maison.Google Stadia continuera donc de proposer des jeux d'autres développeurs. De nouveaux jeux continueront aussi d'aboutir sur la plate-forme. Le service d'abonnements Stadia Pro restera en place. Les jeux développés par les studios et qui sont quasiment prêts, seront terminés.Stadia a été créée en 2019 en tant que service de streaming, une sorte de Netflix pour jeux vidéo. Cela permet à Google de faire tourner l'importante charge de travail du jeu sur ses serveurs, alors que l'utilisateur peut y jouer sans devoir acquérir du matériel coûteux. Initialement, il s'agissait uniquement d'un service payant (Stadia Pro), après quoi une version gratuite limitée vit le jour. Le service fonctionne via Chromecast, Android et les navigateurs web. Quelques TV intelligentes offrent aujourd'hui aussi un support pour la plate-forme.Ces dernières années, Google avait créé pour Stadia deux studios de jeux, un à Montréal et un autre à Los Angeles. Tous deux vont fermer leurs portes. Une grande partie des collaborateurs de ces studios se verra proposer un emploi ailleurs chez Google. Jade Raymond, qui a produit notamment les premiers jeux Assassin's Creed pour Ubisoft, avant de prendre la direction de Stadia, quitte l'entreprise.