La cause du litige entre Roskomnadzor d'une part et Google et Apple d'autre part réside dans le fait que l'organisation de Navalny a été en juin qualifiée d'extrémiste et donc interdite. La Russie affirmait aussi que l'appli de Navalny avait des liens avec le ministère américain de la défense. Des proches du leader de l'opposition russe jugent la suppression de l'appli par Google et Apple de ridicule et parlent d'une 'censure politique scandaleuse'. Google et Apple n'ont pas encore réagi.

L'appli en question fait partie de la campagne Smart Voting de Navalny, lequel purge actuellement, à l'entendre, un emprisonnement à caractère politique. Le chef de l'opposition voulait ainsi inciter les électeurs à voter de manière tactique et à éjecter le plus grand parti - Russie Unie - de sa position dominante. Russie Unie a été cofondé par le président Vladimir Poutine. Navalny appelait à voter pour le Parti Communiste, le deuxième plus grand parti au Parlement russe.

De vendredi à dimanche inclus, les plus de 100 millions d'électeurs russes se sont rendus aux urnes. Russie Unie est pour l'instant en tête dans les résultats déjà connus des élections parlementaires russes. Le parti du président Vladimir Poutine atteint quasiment 48 pour cent au terme du comptage de deux tiers des votes, comme il apparaissait ce lundi matin des résultats provisoires de la commission électorale centrale. C'est cependant moins qu'en 2016.

La cause du litige entre Roskomnadzor d'une part et Google et Apple d'autre part réside dans le fait que l'organisation de Navalny a été en juin qualifiée d'extrémiste et donc interdite. La Russie affirmait aussi que l'appli de Navalny avait des liens avec le ministère américain de la défense. Des proches du leader de l'opposition russe jugent la suppression de l'appli par Google et Apple de ridicule et parlent d'une 'censure politique scandaleuse'. Google et Apple n'ont pas encore réagi.L'appli en question fait partie de la campagne Smart Voting de Navalny, lequel purge actuellement, à l'entendre, un emprisonnement à caractère politique. Le chef de l'opposition voulait ainsi inciter les électeurs à voter de manière tactique et à éjecter le plus grand parti - Russie Unie - de sa position dominante. Russie Unie a été cofondé par le président Vladimir Poutine. Navalny appelait à voter pour le Parti Communiste, le deuxième plus grand parti au Parlement russe.De vendredi à dimanche inclus, les plus de 100 millions d'électeurs russes se sont rendus aux urnes. Russie Unie est pour l'instant en tête dans les résultats déjà connus des élections parlementaires russes. Le parti du président Vladimir Poutine atteint quasiment 48 pour cent au terme du comptage de deux tiers des votes, comme il apparaissait ce lundi matin des résultats provisoires de la commission électorale centrale. C'est cependant moins qu'en 2016.