Le site web américain Vox a examiné l'affaire et en a conclu que 'crime' après le nom de quelqu'un n'est jamais suggéré. Le site a par exemple effectué des essais pour l'investisseur condamné Bernie Madoff et pour Ted Kaczynski, l'Unabomber. Google l'admet aussi dans un communiqué: 'Notre algorithme autocomplete n'affiche pas de mots-clés prévus qui soient scandaleux s'ils sont utilisés en combinaison avec le nom d'une personne.''

Sur Twitter, Matt Cutts de l'équipe webspam de Google explique pourquoi 'Hillary Clinton ind' n'est pas complété en 'Hillary Clinton indictment'. Selon lui, les gens qui veulent connaître des choses négatives sur Clinton, n'utilisent généralement pas son prénom. Ils effectuent donc des recherches sur 'Hillary X' au lieu de 'Hillary Clinton X'. Autocomplete apprend des recherches effectuées par les utilisateurs via Google et suggère souvent des mots-clés souvent recherchés.

(ANP/WK)

Le site web américain Vox a examiné l'affaire et en a conclu que 'crime' après le nom de quelqu'un n'est jamais suggéré. Le site a par exemple effectué des essais pour l'investisseur condamné Bernie Madoff et pour Ted Kaczynski, l'Unabomber. Google l'admet aussi dans un communiqué: 'Notre algorithme autocomplete n'affiche pas de mots-clés prévus qui soient scandaleux s'ils sont utilisés en combinaison avec le nom d'une personne.''Sur Twitter, Matt Cutts de l'équipe webspam de Google explique pourquoi 'Hillary Clinton ind' n'est pas complété en 'Hillary Clinton indictment'. Selon lui, les gens qui veulent connaître des choses négatives sur Clinton, n'utilisent généralement pas son prénom. Ils effectuent donc des recherches sur 'Hillary X' au lieu de 'Hillary Clinton X'. Autocomplete apprend des recherches effectuées par les utilisateurs via Google et suggère souvent des mots-clés souvent recherchés.(ANP/WK)