Cette adaptation avait été communiquée en octobre dernier déjà aux développeurs, mais comme la date-butoir se rapproche, Google réitère son appel. Les applis qui ne seront pas adaptées, seront en effet supprimées.

Google a pris cette décision pour mieux protéger la confidentialité des utilisateurs. Différentes applis demandent l'autorisation d'accéder aux données d'appels et de SMS, alors qu'elles n'en ont pas ou à peine besoin. Si l'on y ajoute les scandales en matière de respect de la vie privée durant l'année écoulée (Cambridge Analytica en tête), il est normal que les utilisateurs se montrent plus sensibles à cette question.

Les développeurs, qui veulent néanmoins conserver la fonction, devront dorénavant demander l'autorisation à Google. Cette dernière contrôlera et approuvera ou non les applis - pensons ici aux applications pour montre intelligente, qui transfèrent vos communications téléphoniques vers celle-ci -, avant de les accepter dans le Play Store.