L'entreprise française GFI avait fin avril émis une offre de rachat sur Realdolmen, s'élevant à 37 euros par action. Ce rachat amical avait reçu dès le départ le soutien des principaux actionnaires, la famille Colruyt et QuaeroQ CVBA. La reprise des autres actions s'effectua dans les mois qui suivirent.

Aujourd'hui même, GFI et Realdolmen annoncent que la première nommée détient 5.237.449 actions, soit 99,05 pour cent de la seconde. Les 50.318 actions restantes seront automatiquement cédées à GFI du fait que celle-ci en possède plus de 95 pour cent.

Ce rachat a provoqué hier déjà la sortie de Realdolmen de la bourse. GFI devra toutefois payer pour les actions non encore vendues. Ce montant, fixé également à 37 euros par action, sera transféré à la Caisse des Dépôts et des Consignations et sera destiné aux actionnaires qui n'ont pas encore vendu leurs actions.