Froomle a été fondée en 2016 par Koen Verstrepen (CEO) et Bart Goethals sous la forme d'une 'high tech spin-off' de l'Adrem Data Science Lab de l'Universiteit Antwerpen. Même si ses modules AI sont largement utilisables, la start-up se focalise avant tout sur les nouvelles et les médias, ainsi que sur l'e-commerce. La technologie AI de l'entreprise tente d'attirer l'attention de chaque consommateur individuel sur les produits et le contenu susceptibles de l'intéresser le plus et ce, au moment voulu via le canal ad hoc. L'objectif est d'attirer davantage de visiteurs, qui reviennent plus souvent sur les sites du client.

Grâce à cette nouvelle phase de capitalisation auprès, notamment, de PMV et d'Invistrax en tant que 'lead investors', Froomle entend rendre ses modules plus largement disponibles, y compris dans les segments moyen et inférieur du marché. 'Ce qui est crucial ici, c'est d'une part rendre plus économique le déblocage de catégories de prix inférieures par l'AI et d'autre part permettre l'intégration d'utilisateurs non-techniques via une interface sans code', apprend-on.

Froomle a été fondée en 2016 par Koen Verstrepen (CEO) et Bart Goethals sous la forme d'une 'high tech spin-off' de l'Adrem Data Science Lab de l'Universiteit Antwerpen. Même si ses modules AI sont largement utilisables, la start-up se focalise avant tout sur les nouvelles et les médias, ainsi que sur l'e-commerce. La technologie AI de l'entreprise tente d'attirer l'attention de chaque consommateur individuel sur les produits et le contenu susceptibles de l'intéresser le plus et ce, au moment voulu via le canal ad hoc. L'objectif est d'attirer davantage de visiteurs, qui reviennent plus souvent sur les sites du client.Grâce à cette nouvelle phase de capitalisation auprès, notamment, de PMV et d'Invistrax en tant que 'lead investors', Froomle entend rendre ses modules plus largement disponibles, y compris dans les segments moyen et inférieur du marché. 'Ce qui est crucial ici, c'est d'une part rendre plus économique le déblocage de catégories de prix inférieures par l'AI et d'autre part permettre l'intégration d'utilisateurs non-techniques via une interface sans code', apprend-on.