Foxconn est une firme taïwanaise, mais ses principales usines se trouvent dans la ville chinoise de Zhengzhou et occupent 350.000 personnes.

"J'invite Apple à se rendre à Taïwan. Je pense que c'est tout à fait possible'', a déclaré Terry Gou. Vendredi passé, ce dernier a renoncé à sa fonction de président de Foxconn, parce qu'il voulait prendre part aux élections présidentielles l'année prochaine.

Apple se prépare de son côté à une solide restructuration en raison de la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis et la Chine.

Gou est l'un des Taïwanais les plus riches. Sa fortune est estimée à quasiment 8 milliards de dollars. C'est en 1974 qu'il fonda Foxconn, qui est devenue aujourd'hui l'une des plus importantes firmes d'électronique au monde. Elle fabrique entre autres des iPad, iPhone, Kindle, Echo, BlackBerry, Nintendo et PlayStation que des entreprises telles Apple, Amazon et Sony peuvent vendre sous leur propre marque.

Gou a déposé sa candidature pour représenter le parti nationaliste Kuomintang. Ce dernier régnait en Chine au début du vingtième siècle, mais fut chassé par les communistes en 1949. Les nationalistes se retirèrent alors à Taïwan. Ils considèrent Taïwan et la Chine comme un seul et unique pays, mais trouvent que la Chine continentale est occupée par les communistes. Le président actuel, le libéral Tsai Ing-wen, voit Taïwan davantage comme un pays indépendant.