Fitbit a annoncé un successeur à sa première montre connectée. La Versa 2 sera commercialisée le 15 septembre et promet une batterie plus puissante (d'une autonomie jusqu'à cinq jours), un meilleur écran et un processeur plus rapide.
...

Fitbit a annoncé un successeur à sa première montre connectée. La Versa 2 sera commercialisée le 15 septembre et promet une batterie plus puissante (d'une autonomie jusqu'à cinq jours), un meilleur écran et un processeur plus rapide. La nouveauté la plus étonnante du nouveau modèle est cependant son support d'Alexa. Fitbit n'incorporait jusqu'à présent pas de microphone dans ses 'wearables', mais sur la Versa 2, l'utilisateur pourra évoquer Alexa en pressant le bouton latéral. Il pourra lui donner des commandes vocales et recevoir la réponse sur le petit écran. La montre n'intègre pas de haut-parleur. Le support d'Alexa fonctionne avec les téléphones Android et iPhone (à condition que l'appli Alexa y soit installée) et permet de rechercher à partir de la montre des informations sur internet, ou commander l'éclairage (intelligent) à la maison. Le petit écran et le processeur ont aussi fait l'objet d'améliorations. La Versa 2 supporte également Spotify via un lien vers votre smartphone. La Versa précédente proposait déjà de la musique, notamment via vos comptes Deezer ou Pandora, ou en vous permettant d'y charger vous-même des mp3. Spotify fonctionne à l'identique: vous pourrez commander l'appli Spotify sur votre smartphone à partir de votre montre. Fitbit Pay est aussi de la partie. Il s'agit là d'une solution de paiement sans contact par analogie avec Apple Pay par exemple. Cette dernière avait été introduite dans l'édition Premium de la Versa, mais le support NFC requis est à présent intégré dans toutes les versions de la Versa 2. La Versa 2 coûtera quelque 200 dollars aux Etats-Unis.Réveil en douceurLors de sa conférence organisée à New York, Fitbit présente aussi quelques mises à jour de ses logiciels. Le Sleep Score rénové sera par exemple déployé sur tous les appareils Fitbit existants avec cardiomètre. Cette fonction vous offrira davantage d'informations sur votre sommeil en se basant non seulement sur le temps que vous avez dormi, mais aussi sur votre fréquence cardiaque au repos et sur des mesures de vos mouvements oculaires et de votre sommeil profond. De plus, les appareils de Fitbit disposent aussi d'une fonction 'smart wake' destinée à vous sortir au moment idéal de votre cycle de sommeil, afin que vous vous réveilliez du bon pied et pas comme un... sac de patates qui tombe du lit. De plus, Fitbit introduit un service d'abonnements Premium. Le fabricant de 'wearables' fournira de cette façon des objectifs personnalisés, du coaching et de l'accompagnement à un prix de quelque dix dollars par mois ou quatre-vingts dollars par an. Le service sera lancé dans dix-sept pays, mais la Belgique semble ne pas y figurer pour l'instant. Fitbit Premium sera directement disponible sur tous les traceurs de fitness et les montres intelligents de la marque et devrait offrir une extension à l'appli gratuite. L'abonnement comprend notamment des jeux, des énigmes et un rapport de santé avec une série de graphiques que vous pourrez imprimer et emmener chez votre médecin.En outre, Fitbit va aussi - probablement pour vous garder motivé - vous prodiguer des conseils plus contextuels. Au lieu de se focaliser par exemple uniquement sur votre poids, le service pourra signaler qu'une fréquence cardiaque plus basse au repos ou un meilleur modèle de sommeil sont aussi des indications que vous faites des progrès. Fitbit, le 'fournisseur de santé'On savait depuis assez longtemps déjà que Fitbit voulait être bien plus qu'un fabricant de gadgets. Lors du lancement du Fitbit Inspire en mars, il était déjà clair que l'entreprise s'orientait toujours plus nettement sur la création d'un propre 'écosystème' de vidéos, de graphiques motivants et de traceurs de santé plus larges. Cette fois aussi, Fitbit accorde toute son attention à des fonctions de gestion de conditions plus sévères, telles le diabète, qui devraient faire partie du Premium l'année prochaine. L'abonnement pourrait aussi fournir une source de revenus plus stable que la vente d'appareils individuels. Ce n'est du reste pas la première fois que Fitbit lance un abonnement payant. L'année dernière, lors du lancement de la première Versa, elle avait en effet introduit Fitbit Coach, un abonnement à huit dollars par mois, qui offre entre autres des vidéos de fitness et des programmes de coaching via audio. Les abonnés Premium auront directement accès à ce contenu.