Williams souhaite que d'ici cinq ans, la moitié du personnel au moins soit composée de femmes, mais aussi d'autres groupes actuellement sous-représentés. Et de citer notamment les Afro-Américains, les Hispaniques, les personnes ayant deux ou plusieurs racines ethniques, les handicapés et les vétérans. A présent, quelque 43 pour cent du personnel américain de Facebook font partie de ces groupes. Pour le personnel employé aux Etats-Unis, d'autres objectifs ont aussi été fixés.

Sur les quasiment 38.000 employés de Facebook au niveau mondial, 36,9 pour cent sont des femmes, contre 31 pour cent il y a cinq ans. Les emplois techniques ne sont remplis qu'à raison de 23 pour cent par des femmes. C'est pourtant 8 pour cent de plus qu'en 2014, comme il ressort du rapport annuel sur la diversité de Facebook.

Selon certains connaisseurs, les grandes entreprises technologiques éprouvent des difficultés à diversifier leur personnel. C'est surtout dans les fonctions plus techniques que les hommes blancs et asiatiques représentent clairement une majorité.