Vous pensiez peut-être pouvoir échapper au sempiternel flux d'annonces en délaissant quelque peu le monde dans lequel vous vivez, mais rien n'est moins vrai. Facebook vient en effet d'annoncer que même la réalité virtuelle n'est plus sûre. L'entreprise va sous peu commencer à tester des annonces dans le système VR Oculus Quest. Les publicités seront dans un premier temps transférées vers trois applis, dont Blaston de Resolution Games et deux autres non encore révélées.

Feedback

Les options seront étendues ultérieurement sur base du feedback des utilisateurs, selon Facebook. L'objectif est de créer une 'plate-forme autosuffisante' pour le développement de la réalité virtuelle. 'Lorsque nous connaîtrons les résultats de ce test et que nous aurons reçu les réactions des développeurs et de la communauté, nous donnerons plus de détails sur la manière dont les publicités seront plus largement disponibles sur la plate-forme Oculus et dans l'appli mobile d'Oculus', précise l'entreprise sur un blog. Oculus avait le mois dernier déjà démarré des publicités dans l'appli mobile, mais ce test constitue la première fois que des annonces sont introduites dans l'environnement VR même avec les lunettes.

Facebook ajoute qu'il n'y aura pas de changements dans la façon dont elle collecte et analyse actuellement les données d'utilisateurs. Il n'y aura donc pas directement des annonces basées par exemple sur les données de déplacement ou sur des informations tirées de l'assistant vocal sur les lunettes Oculus. Pour afficher des publicités, Facebook puisera des données de votre profil sur sa plate-forme et tiendra aussi à jour les applis qui vous ont intéressé dans l'appli Oculus proprement dite.

Dans l'appli Blaston, les publicités apparaissent déjà comme une espèce de petite fenêtre flottante sur laquelle on peut cliquer pour ouvrir un navigateur, ou qu'on peut stocker. Facebook envisage d'étendre les possibilités à d'autres formes, mais ne souhaite pas encore révéler à quoi cela ressemblera.

Vous pensiez peut-être pouvoir échapper au sempiternel flux d'annonces en délaissant quelque peu le monde dans lequel vous vivez, mais rien n'est moins vrai. Facebook vient en effet d'annoncer que même la réalité virtuelle n'est plus sûre. L'entreprise va sous peu commencer à tester des annonces dans le système VR Oculus Quest. Les publicités seront dans un premier temps transférées vers trois applis, dont Blaston de Resolution Games et deux autres non encore révélées.Les options seront étendues ultérieurement sur base du feedback des utilisateurs, selon Facebook. L'objectif est de créer une 'plate-forme autosuffisante' pour le développement de la réalité virtuelle. 'Lorsque nous connaîtrons les résultats de ce test et que nous aurons reçu les réactions des développeurs et de la communauté, nous donnerons plus de détails sur la manière dont les publicités seront plus largement disponibles sur la plate-forme Oculus et dans l'appli mobile d'Oculus', précise l'entreprise sur un blog. Oculus avait le mois dernier déjà démarré des publicités dans l'appli mobile, mais ce test constitue la première fois que des annonces sont introduites dans l'environnement VR même avec les lunettes.Facebook ajoute qu'il n'y aura pas de changements dans la façon dont elle collecte et analyse actuellement les données d'utilisateurs. Il n'y aura donc pas directement des annonces basées par exemple sur les données de déplacement ou sur des informations tirées de l'assistant vocal sur les lunettes Oculus. Pour afficher des publicités, Facebook puisera des données de votre profil sur sa plate-forme et tiendra aussi à jour les applis qui vous ont intéressé dans l'appli Oculus proprement dite.Dans l'appli Blaston, les publicités apparaissent déjà comme une espèce de petite fenêtre flottante sur laquelle on peut cliquer pour ouvrir un navigateur, ou qu'on peut stocker. Facebook envisage d'étendre les possibilités à d'autres formes, mais ne souhaite pas encore révéler à quoi cela ressemblera.