Durant le premier trimestre déjà, Facebook avait enregistré des rentrées publicitaires nettement supérieures. Non seulement l'entreprise avait à l'époque vendu davantage de publicités en ligne pour ses réseaux sociaux Facebook et Instagram, mais le prix payé par annonce par les entreprises avait sensiblement augmenté. Cela se traduisit par une forte hausse du chiffre d'affaires et du bénéfice, qui doubla quasiment.

Moins actifs sur les médias sociaux après la fin des confinements

Au niveau des nouveaux chiffres trimestriels annoncés ce mercredi, l'attention se portera aussi sur le nombre d'utilisateurs des applis de Facebook, soit en plus de Facebook même, Instagram, mais aussi WhatsApp. La fin des confinements pourrait en effet avoir comme conséquence que les gens soient moins actifs sur les médias sociaux, parce qu'ils peuvent à présent plus facilement de nouveau faire d'autres choses.

Il n'empêche que les attentes des spécialistes sont élevées. La semaine dernière déjà, d'autres firmes de médias sociaux ont révélé leurs chiffres du trimestre écoulé. Snap, l'entreprise à l'initiative de l'appli Snapchat, a ainsi plus que doublé son chiffre d'affaires par rapport à la même période de l'année dernière et a aussi attiré davantage d'utilisateurs. Snap a ainsi enregistré davantage d'annonceurs. Twitter elle aussi a bénéficié de plus d'utilisateurs et de rentrées publicitaires.

Durant le premier trimestre déjà, Facebook avait enregistré des rentrées publicitaires nettement supérieures. Non seulement l'entreprise avait à l'époque vendu davantage de publicités en ligne pour ses réseaux sociaux Facebook et Instagram, mais le prix payé par annonce par les entreprises avait sensiblement augmenté. Cela se traduisit par une forte hausse du chiffre d'affaires et du bénéfice, qui doubla quasiment.Au niveau des nouveaux chiffres trimestriels annoncés ce mercredi, l'attention se portera aussi sur le nombre d'utilisateurs des applis de Facebook, soit en plus de Facebook même, Instagram, mais aussi WhatsApp. La fin des confinements pourrait en effet avoir comme conséquence que les gens soient moins actifs sur les médias sociaux, parce qu'ils peuvent à présent plus facilement de nouveau faire d'autres choses.Il n'empêche que les attentes des spécialistes sont élevées. La semaine dernière déjà, d'autres firmes de médias sociaux ont révélé leurs chiffres du trimestre écoulé. Snap, l'entreprise à l'initiative de l'appli Snapchat, a ainsi plus que doublé son chiffre d'affaires par rapport à la même période de l'année dernière et a aussi attiré davantage d'utilisateurs. Snap a ainsi enregistré davantage d'annonceurs. Twitter elle aussi a bénéficié de plus d'utilisateurs et de rentrées publicitaires.