Selon Jack Dorsey, le directeur de Twitter, le service de messagerie a ces trois derniers mois bien profité des nouvelles possibilités s'offrant aux entreprises pour insérer de la publicité. Précédemment, Twitter était surtout dépendante des grandes marques qui voulaient maintenir à niveau leur image au moyen de publicités. Mais à présent, Twitter a développé plus de fonctions en vue d'inciter directement les gens, via la plate-forme, à consulter les annonces, ce qui fait que tout comme Facebook, elle devrait s'avérer plus attractive pour les petites et moyennes entreprises.

Une image quelque peu déformée

Voilà qui a valu à l'entreprise technologique établie à San Francisco un chiffre d'affaires trimestriel de quasiment 1,2 milliard de dollars, en hausse de 74 pour cent par rapport à la même période de l'année dernière. Cette forte hausse donne cependant une image quelque peu déformée, car au printemps de 2020, les entreprises avaient massivement suspendu leurs dépenses publicitaires en raison de l'incertitude liée à la pandémie. Le nombre d'utilisateurs actifs journaliers a lui grimpé de onze pour cent à 206 millions.

Twitter a aussi enregistré une augmentation de ses coûts, en partie du fait que l'entreprise doit attirer pas mal de talent de formation technologique, afin de développer de nouvelles fonctions. Cela n'a pas empêché Twitter de réaliser un bénéfice net de 66 millions de dollars.

Chez Snapchat, le chiffre d'affaires enregistré durant les trois mois se clôturant fin juin s'est établi à 982,1 millions de dollars, en progression de 116 pour cent en comparaison avec la même période de l'année précédente. Au cours de ce trimestre, quelque 293 millions de personnes ont utilisé quotidiennement l'appli, connue pour supprimer photos et vidéos au bout de 24 heures. Cela représente une hausse de 23 pour cent sur une base annuelle. Snapchat est aussi parvenue à limiter sa perte nette à 152 millions de dollars, contre 326 millions au deuxième trimestre de 2020.

Réalité virtuelle

Tant la croissance du nombre d'utilisateurs que du chiffre d'affaires n'a ces quatre dernières années pas été aussi forte que durant le trimestre écoulé, selon le directeur Evan Spiegel. Snapchat y est parvenue grâce à plusieurs nouvelles fonctions surtout populaires parmi les jeunes. Grâce à l'appli, il est depuis peu aussi possible d'enregistrer de brèves vidéos qui peuvent ensuite devenir 'virales', tout comme c'est le cas avec l'appli populaire TikTok.

Pour les annonceurs, l'entreprise développe aussi toutes sortes de nouveautés. C'est ainsi que sur leur smartphone, les utilisateurs peuvent passer d'une marque à l'autre par balayage, mais aussi, au moyen de la réalité virtuelle, découvrir les avantages d'une montre ou de lunettes d'une marque spécifique.

Selon Jack Dorsey, le directeur de Twitter, le service de messagerie a ces trois derniers mois bien profité des nouvelles possibilités s'offrant aux entreprises pour insérer de la publicité. Précédemment, Twitter était surtout dépendante des grandes marques qui voulaient maintenir à niveau leur image au moyen de publicités. Mais à présent, Twitter a développé plus de fonctions en vue d'inciter directement les gens, via la plate-forme, à consulter les annonces, ce qui fait que tout comme Facebook, elle devrait s'avérer plus attractive pour les petites et moyennes entreprises.Voilà qui a valu à l'entreprise technologique établie à San Francisco un chiffre d'affaires trimestriel de quasiment 1,2 milliard de dollars, en hausse de 74 pour cent par rapport à la même période de l'année dernière. Cette forte hausse donne cependant une image quelque peu déformée, car au printemps de 2020, les entreprises avaient massivement suspendu leurs dépenses publicitaires en raison de l'incertitude liée à la pandémie. Le nombre d'utilisateurs actifs journaliers a lui grimpé de onze pour cent à 206 millions.Twitter a aussi enregistré une augmentation de ses coûts, en partie du fait que l'entreprise doit attirer pas mal de talent de formation technologique, afin de développer de nouvelles fonctions. Cela n'a pas empêché Twitter de réaliser un bénéfice net de 66 millions de dollars.Chez Snapchat, le chiffre d'affaires enregistré durant les trois mois se clôturant fin juin s'est établi à 982,1 millions de dollars, en progression de 116 pour cent en comparaison avec la même période de l'année précédente. Au cours de ce trimestre, quelque 293 millions de personnes ont utilisé quotidiennement l'appli, connue pour supprimer photos et vidéos au bout de 24 heures. Cela représente une hausse de 23 pour cent sur une base annuelle. Snapchat est aussi parvenue à limiter sa perte nette à 152 millions de dollars, contre 326 millions au deuxième trimestre de 2020.Tant la croissance du nombre d'utilisateurs que du chiffre d'affaires n'a ces quatre dernières années pas été aussi forte que durant le trimestre écoulé, selon le directeur Evan Spiegel. Snapchat y est parvenue grâce à plusieurs nouvelles fonctions surtout populaires parmi les jeunes. Grâce à l'appli, il est depuis peu aussi possible d'enregistrer de brèves vidéos qui peuvent ensuite devenir 'virales', tout comme c'est le cas avec l'appli populaire TikTok.Pour les annonceurs, l'entreprise développe aussi toutes sortes de nouveautés. C'est ainsi que sur leur smartphone, les utilisateurs peuvent passer d'une marque à l'autre par balayage, mais aussi, au moyen de la réalité virtuelle, découvrir les avantages d'une montre ou de lunettes d'une marque spécifique.