Le test de l'appli Horizon Workrooms de Facebook arrive à un moment où nombre d'entreprises décident de faire travailler leur personnel à domicile de manière permanente. Suite à la pandémie du corona, on ne travaillait déjà plus guère au bureau. En beaucoup d'endroits, le virus se propage à nouveau, ce qui fait que la décision de revenir sur le lieu de travail est souvent postposée.

Le plus important réseau social au monde a fortement investi dans la réalité virtuelle (VR) et dans la réalité augmentée (AR). Dans le premier cas, le monde réel se mêle au monde virtuel. L'entreprise a mis au point plusieurs éléments matériels tels le casque VR Oculus. Elle a aussi consacré du temps et de l'argent au développement de lunettes et de technologies AR pour les montres connectées.

'Métavers'

Facebook considère ce test comme une étape précoce en vue de la création du 'métavers' futuriste préconisé par son directeur Mark Zuckerberg ces dernières semaines. Le métavers est un espace virtuel partagé, où la réalité se combine au monde virtuel. Selon Zuckerberg, ce méta-univers sera le successeur de l'internet mobile. L'appli permettra de réunir jusqu'à seize personnes en réalité virtuelle et jusqu'à cinquante participants à des visioconférences.

Concept belge

Les réunions virtuelles de Facebook, ce n'est cependant pas quelque chose de nouveau. La firme belge Mimesys notamment, depuis 2019 aux mains de Magic Leap, prépare depuis des années déjà ce type de réunion en AR/VR. Aujourd'hui, cette technologie fait partie de la branche professionnelle de Magic Leap.

Facebook a récemment interrompu la vente de ses casques Oculus Quest 2 et a rappelé les appareils déjà écoulés à cause de problèmes d'irritations cutanées. Il était question en tout de quelque 4 millions d'exemplaires aux Etats-Unis, à en croire le message de rappel.

Le test de l'appli Horizon Workrooms de Facebook arrive à un moment où nombre d'entreprises décident de faire travailler leur personnel à domicile de manière permanente. Suite à la pandémie du corona, on ne travaillait déjà plus guère au bureau. En beaucoup d'endroits, le virus se propage à nouveau, ce qui fait que la décision de revenir sur le lieu de travail est souvent postposée.Le plus important réseau social au monde a fortement investi dans la réalité virtuelle (VR) et dans la réalité augmentée (AR). Dans le premier cas, le monde réel se mêle au monde virtuel. L'entreprise a mis au point plusieurs éléments matériels tels le casque VR Oculus. Elle a aussi consacré du temps et de l'argent au développement de lunettes et de technologies AR pour les montres connectées.Facebook considère ce test comme une étape précoce en vue de la création du 'métavers' futuriste préconisé par son directeur Mark Zuckerberg ces dernières semaines. Le métavers est un espace virtuel partagé, où la réalité se combine au monde virtuel. Selon Zuckerberg, ce méta-univers sera le successeur de l'internet mobile. L'appli permettra de réunir jusqu'à seize personnes en réalité virtuelle et jusqu'à cinquante participants à des visioconférences.Les réunions virtuelles de Facebook, ce n'est cependant pas quelque chose de nouveau. La firme belge Mimesys notamment, depuis 2019 aux mains de Magic Leap, prépare depuis des années déjà ce type de réunion en AR/VR. Aujourd'hui, cette technologie fait partie de la branche professionnelle de Magic Leap.Facebook a récemment interrompu la vente de ses casques Oculus Quest 2 et a rappelé les appareils déjà écoulés à cause de problèmes d'irritations cutanées. Il était question en tout de quelque 4 millions d'exemplaires aux Etats-Unis, à en croire le message de rappel.