Facebook annonce elle-même la suppression de la partie physique de la conférence, mais elle ajoute que des présentations et des diffusions numériques sont par contre bien prévues. Les 5 et 6 mai, des développeurs, partenaires et employés devaient se retrouver à San Jose pour la conférence F8, mais celle-ci n'aura donc pas lieu. L'entreprise envisage par contre d'organiser localement quelques événements et de mettre en oeuvre des diffusions en live notamment de nouvelles et de présentations.

Le coronavirus met un sérieux frein à la saison des conférences des entreprises technologiques, qui démarre généralement au printemps. Précédemment déjà, le Mobile World Congress a été annulé, alors que la conférence sur la sécurité RSA organisée à San Francisco est aux prises avec des désistements. La Game Developers Conference, prévue du 16 au 20 mars, enregistre elle aussi des réponses négatives de la part de quelques-uns de ses participants technologiques en vue, puisque Microsoft, Epic Games, Unity, Sony, EA, Facebook et Kojima Productions notamment ont déjà déclaré qu'elles ne se déplaceraient pas. Les événements pour développeurs Google I/O et Microsoft Build, tous deux organisés en mai, semblent provisoirement avoir bien lieu.

Facebook annonce elle-même la suppression de la partie physique de la conférence, mais elle ajoute que des présentations et des diffusions numériques sont par contre bien prévues. Les 5 et 6 mai, des développeurs, partenaires et employés devaient se retrouver à San Jose pour la conférence F8, mais celle-ci n'aura donc pas lieu. L'entreprise envisage par contre d'organiser localement quelques événements et de mettre en oeuvre des diffusions en live notamment de nouvelles et de présentations. Le coronavirus met un sérieux frein à la saison des conférences des entreprises technologiques, qui démarre généralement au printemps. Précédemment déjà, le Mobile World Congress a été annulé, alors que la conférence sur la sécurité RSA organisée à San Francisco est aux prises avec des désistements. La Game Developers Conference, prévue du 16 au 20 mars, enregistre elle aussi des réponses négatives de la part de quelques-uns de ses participants technologiques en vue, puisque Microsoft, Epic Games, Unity, Sony, EA, Facebook et Kojima Productions notamment ont déjà déclaré qu'elles ne se déplaceraient pas. Les événements pour développeurs Google I/O et Microsoft Build, tous deux organisés en mai, semblent provisoirement avoir bien lieu.