'Cela aurait dû être notre moment iPhone', déclare Chamath Palihapitiya, qui se situait alors haut dans la hiérarchie de Facebook. L'entreprise avait l'intention de créer elle-même le hardware et le software de son téléphone, tout comme Apple le fait pour ses iPhone. Le téléphone avait été conçu par Yves Béhar, l'actuel directeur créatif de Jawbone.

Facebook pensait à l'époque avoir besoin d'un smartphone propre, du fait qu'elle ne représentait pas encore grand-chose au niveau mobile. Ses utilisateurs étaient surtout actifs sur le desktop, mais l'entreprise savait déjà que l'avenir appartiendrait au mobile. Pour pouvoir y avoir son mot à dire, elle prépara donc un téléphone.

Comme Facebook n'était à l'époque pas encore cotée en Bourse, elle ne disposait pas assez de moyens financiers à investir dans le téléphone pour lequel 1 milliard de dollars aurait été nécessaire.

'Cela aurait dû être notre moment iPhone', déclare Chamath Palihapitiya, qui se situait alors haut dans la hiérarchie de Facebook. L'entreprise avait l'intention de créer elle-même le hardware et le software de son téléphone, tout comme Apple le fait pour ses iPhone. Le téléphone avait été conçu par Yves Béhar, l'actuel directeur créatif de Jawbone.Facebook pensait à l'époque avoir besoin d'un smartphone propre, du fait qu'elle ne représentait pas encore grand-chose au niveau mobile. Ses utilisateurs étaient surtout actifs sur le desktop, mais l'entreprise savait déjà que l'avenir appartiendrait au mobile. Pour pouvoir y avoir son mot à dire, elle prépara donc un téléphone.Comme Facebook n'était à l'époque pas encore cotée en Bourse, elle ne disposait pas assez de moyens financiers à investir dans le téléphone pour lequel 1 milliard de dollars aurait été nécessaire.