En août, Apple avait retiré Fortnite de son App Store et ce, quelques heures à peine après qu'Epic ait introduit un nouveau système de paiement pour les joueurs mobiles. Avec ce système, Epic tentait de contourner le versement de commissions obligatoires à Apple. Epic intenta alors un procès à Apple pour un prétendu abus de position dominante.

Deuxième revers

Il s'agit là du deuxième revers d'Epic dans son combat juridique contre Apple, par lequel l'éditeur de jeux prétend qu'Apple gère son App Store comme un monopole illégal, parce qu'il n'est pas permis aux développeurs de mettre à disposition leurs applis pour iPhone et iPad par le biais de leurs propres sites web. En lieu et place, Apple n'autorise que les téléchargements et les paiements via l'App Store et empoche ainsi 30 pour cent de commission.

On s'attend à ce que l'année prochaine, les deux acteurs se retrouvent de nouveau au tribunal à propos du même sujet.

En août, Apple avait retiré Fortnite de son App Store et ce, quelques heures à peine après qu'Epic ait introduit un nouveau système de paiement pour les joueurs mobiles. Avec ce système, Epic tentait de contourner le versement de commissions obligatoires à Apple. Epic intenta alors un procès à Apple pour un prétendu abus de position dominante.Deuxième reversIl s'agit là du deuxième revers d'Epic dans son combat juridique contre Apple, par lequel l'éditeur de jeux prétend qu'Apple gère son App Store comme un monopole illégal, parce qu'il n'est pas permis aux développeurs de mettre à disposition leurs applis pour iPhone et iPad par le biais de leurs propres sites web. En lieu et place, Apple n'autorise que les téléchargements et les paiements via l'App Store et empoche ainsi 30 pour cent de commission.On s'attend à ce que l'année prochaine, les deux acteurs se retrouvent de nouveau au tribunal à propos du même sujet.