Le constructeur de voitures électriques a dévoilé une nouvelle micro-puce grâce à laquelle une voiture sera capable de rouler sans la présence d'un conducteur. Selon le directeur, les investissements consentis dans les voitures autonomes sont actuellement 'quasiment le principal poste de coûts pour Tesla'. Musk affirme que son entreprise est actuellement le seul constructeur automobile à posséder la technologie permettant à des voitures de rouler de manière entièrement autonome.

Les spécialistes distinguent différents niveaux dans les voitures autonomes. Pour eux, le niveau supérieur correspond à une voiture capable de rouler seule sur tous les terrains et dans toutes les circonstances. Musk prétend que la Tesla autonome pourra atteindre ce niveau. Selon les experts, il faudra cependant attendre des années encore, avant que des véhicules puissent circuler en toute sécurité sans une quelconque intervention humaine. Il convient d'ajouter que les contrôleurs et les autorités doivent encore approuver la technologie qui le permettrait, ce qui représente un processus relativement fastidieux.

Concurrence

Plusieurs constructeurs automobiles et entreprises technologiques telles la firme soeur de Google, Waymo, la société-mère de Mercedes, Daimler, ainsi que le fournisseur du service de taxi Uber préparent aussi des voitures entièrement autonomes. Daimler et Uber, qui collaborent dans ce domaine, visent "le début de la prochaine décennie". D'autres constructeurs et développeurs estiment pour leur part que cela ne sera pas avant 2025.

Avec son service de taxi, Tesla ne souhaite pas pour autant créer une nouvelle entreprise, mais une plate-forme de 'voitures partagées'. Les propriétaires d'une Tesla pourraient alors gagner de l'argent en louant leur voiture autonome à d'autres via cette plate-forme. Et Musk de citer Uber et Airbnb en exemples.