Alibaba a annoncé qu'à la fin du trimestre le plus récent, elle occupait un peu plus de 245.000 personnes. Au cours des trois premiers mois de 2022, le groupe avait déjà réduit son personnel de 4.375 unités. Même si Alibaba présente encore et toujours des résultats trimestriels positifs, un chiffre d'affaires en recul et la menace de perdre sa cotation à la bourse de New York la poussent à agir.

Les mesures prises par le gouvernement chinois ont fait régresser la valeur marchande d'Alibaba ces deux dernières années. En outre, l'entreprise risque de perdre sa cotation à la bourse de New York. Tout cela signifie que le modèle commercial qui avait fait le succès d'Alibaba, ne fonctionne plus à présent, ce qui l'oblige à effectuer des coupes sombres dans ses frais de personnel.

On économise partout

Indépendamment de ces problèmes, la réduction du personnel d'Alibaba semble s'inscrire aussi dans une tendance plus large en cours parmi les firmes technologiques. C'est ainsi qu'Oracle a récemment annoncé vouloir supprimer des milliers de postes de travail. De son côté, SoftBank Group, le principal actionnaire d'Alibaba et l'un des plus importants investisseurs de capital-risque au monde, a dernièrement signalé prendre de radicales mesures d'économie impactant sensiblement le personnel. D'autres géants technologiques comme Apple, Alphabet et Meta ont eux aussi réduit fortement leur recrutement.

En collaboration avec Dutch IT Channel

Alibaba a annoncé qu'à la fin du trimestre le plus récent, elle occupait un peu plus de 245.000 personnes. Au cours des trois premiers mois de 2022, le groupe avait déjà réduit son personnel de 4.375 unités. Même si Alibaba présente encore et toujours des résultats trimestriels positifs, un chiffre d'affaires en recul et la menace de perdre sa cotation à la bourse de New York la poussent à agir.Les mesures prises par le gouvernement chinois ont fait régresser la valeur marchande d'Alibaba ces deux dernières années. En outre, l'entreprise risque de perdre sa cotation à la bourse de New York. Tout cela signifie que le modèle commercial qui avait fait le succès d'Alibaba, ne fonctionne plus à présent, ce qui l'oblige à effectuer des coupes sombres dans ses frais de personnel.Indépendamment de ces problèmes, la réduction du personnel d'Alibaba semble s'inscrire aussi dans une tendance plus large en cours parmi les firmes technologiques. C'est ainsi qu'Oracle a récemment annoncé vouloir supprimer des milliers de postes de travail. De son côté, SoftBank Group, le principal actionnaire d'Alibaba et l'un des plus importants investisseurs de capital-risque au monde, a dernièrement signalé prendre de radicales mesures d'économie impactant sensiblement le personnel. D'autres géants technologiques comme Apple, Alphabet et Meta ont eux aussi réduit fortement leur recrutement.En collaboration avec Dutch IT Channel