L'utilisation de drones pour les livraisons de colis médicaux est pratique du fait qu'elles doivent souvent respecter des délais précis. Avec les drones, on évitera le risque d'être bloqué dans des embouteillages. "Du personnel spécialement entraîné chargera le drone et le lancera au moyen d'une application pour smartphone. Le drone suivra alors un itinéraire délimité et volera de manière autonome jusqu'à sa destination, où le colis sera réceptionné par un autre membre du personnel", déclare Swiss Post dans un communiqué de presse.

Les drones M2 de Matternet utilisés à cette fin ont une portée maximale de 20 kilomètres et peuvent transporter une charge de deux kilos. Ils peuvent voler à la vitesse moyenne de 36 kilomètres heure. La plate-forme d'atterrissage enverra un signal infrarouge qui sera capté par le drone, pour s'assurer que l'appareil puisse atterrir, puis redécoller en toute sécurité. En cas de difficultés, un parachute s'ouvrira automatiquement.

On s'attend à ce que d'ici 2050 en Europe, les consommateurs et les autorités disposent conjointement de sept millions de drones. En Belgique, la législation a été adaptée l'année dernière, afin de réglementer l'utilisation des drones à des fins commerciales et autres.