Tech-IT existe depuis 2007 et occupe aujourd'hui une cinquantaine de personnes, dont quarante consultants. L'entreprise réalise un chiffre d'affaires de quelque 18 millions d'euros par an et se focalise sur la consultance et les solutions IT.

Grâce à ce rachat, qui s'effectue via sa filiale locale CTG Luxembourg, CTG cible plusieurs synergies. En outre, il n'y a guère de chevauchement au niveau de la clientèle. Tech-IT tire environ la moitié de son chiffre d'affaires du secteur bancaire et des autorités locales. Cela signifie qu'avec ce rachat, la multinationale IT prendra ancrage dans le domaine bancaire luxembourgeois.

"CTG entretient des relations étroites avec ses clients au Luxembourg, qui pourront profiter de la gamme étendue de logiciels, de matériel et de services d'intégration de Tech-IT", déclare Filip Gydé, executive vice-president et président de CTG Europe. Gydé qui, en tant que Belge deviendra bientôt CEO de CTG, affirme que ce rachat s'inscrit dans le projet d'étendre les activités européennes de l'entreprise.

Le montant exact du rachat n'est pas encore fixé, mais est estimé par les deux parties à 10,3 millions de dollars (9 millions d'euros). CTG envisage de financer cette opération au moyen d'une combinaison de liquidités et d'une prise de crédit. Les deux conseils d'administration ont déjà approuvé le rachat. Ils attendent ce mois-ci encore l'agrément du régulateur luxembourgeois.

Hamid Kaddour, directeur de Tech-IT, soutiendra l'intégration à la nouvelle entreprise-mère. Une fois le rachat entériné, son entreprise deviendra une filiale de CTG Luxembourg.