Facebook avait bloqué le compte de Trump juste avant la fin de son mandat. Les raisons invoquées étaient l'envahissement du Capitole par ses adeptes et le fait que le président avait exprimé sa sympathie à leur égard, tout en affirmant sans la moindre preuve que les élections présidentielles étaient entachées de fraude.

Twitter a également exclu Trump pour les mêmes raisons. Mais contrairement à Facebook, le service de messagerie annonça à l'époque que l'ex-président était banni à vie. Son compte Twitter comptait plus de quatre-vingts millions de suiveurs et était son principal canal de communication.

Oversight Board

Facebook dispose d'une commission de contrôle composée de juristes, d'activistes et d'ex-politiciens habilités à analyser les décisions du support social vis-à-vis de personnes spécifiques et du contenu de leurs messages. Parmi les quelques décisions déjà prises par l'Oversight Board, on compte la suppression de plusieurs blocages de contenu décidés par Facebook.

Facebook avait bloqué le compte de Trump juste avant la fin de son mandat. Les raisons invoquées étaient l'envahissement du Capitole par ses adeptes et le fait que le président avait exprimé sa sympathie à leur égard, tout en affirmant sans la moindre preuve que les élections présidentielles étaient entachées de fraude.Twitter a également exclu Trump pour les mêmes raisons. Mais contrairement à Facebook, le service de messagerie annonça à l'époque que l'ex-président était banni à vie. Son compte Twitter comptait plus de quatre-vingts millions de suiveurs et était son principal canal de communication.Facebook dispose d'une commission de contrôle composée de juristes, d'activistes et d'ex-politiciens habilités à analyser les décisions du support social vis-à-vis de personnes spécifiques et du contenu de leurs messages. Parmi les quelques décisions déjà prises par l'Oversight Board, on compte la suppression de plusieurs blocages de contenu décidés par Facebook.