Le but manifeste de Google+ était de concurrencer des réseaux similaires tels Facebook et Twitter. Il était possible d'insérer des photos et des messages sur un 'feed', et les contacts et amis prévus pouvaient être répartis dans différents 'circles', histoire de scinder les collègues au travail des amis du week-end. Le réseau ne parvint toutefois jamais à convaincre le grand public. A partir de 2014, le géant technologique se mit à dissocier le service de ses autres plates-formes, telles YouTube et Photos. Quelques fuites de données découvertes fin 2018 lui portèrent le coup fatal.