"D'une étude précédente, il apparaissait que le nombre de véhicules circulant à Bruxelles pourrait être limité à 25.000 par jour, si l'on pouvait automatiser tous les flux de trafic. Cela nous a incité à demander un examen de la manière dont les véhicules autonomes pourraient être intégrés au tissu urbain et quel rôle pourrait y jouer une société de transports publics. Aura-t-on dans le futur une STIB utilisant des navettes autonomes, laissera-t-on le marché entièrement ouvert aux entreprises privées ou sera-ce un mix des deux formules?", nous dit-on au cabinet du ministre de la mobilité, Pascal Smet. Les premiers résultats de l'étude sont attendus pour le début de l'année prochaine.
...