"Chez tous les clients du réseau Belnet, nous disposons actuellement d'une capacité suffisante, et nous ne dénombrons aucun problème. Les modèles de trafic restent aux aussi assez stables", déclare Dirk Haex, directeur technique de Belnet, qui propose la connectivité internet à une vingtaine d'hôpitaux notamment, dont des cliniques de référence pour le coronavirus, ainsi qu'à tous les services publics fédéraux.

L'entreprise Belnet avait annoncé la semaine dernière déjà que pour l'instant, elle postposait toutes les interventions non nécessaires sur son réseau pour ne pas causer de problèmes. En même temps, elle accorde la priorité aux hôpitaux, au SPF Santé Publique, au SPF Intérieur, au SPF Chancellerie du Premier Ministre, mais Smals, qui gère la plate-forme eHealth, ainsi que Sciensano sont aussi prioritaires.

"Il est important qu'ils puissent continuer de fonctionner. Nous reportons de ce fait toutes les adaptations non urgentes. En même temps, nous contrôlons les réseaux en continu. Nous leur accordons une priorité absolue en cas d'incident."

Y a-t-il de sérieux problèmes? Non. "Un hôpital a entre-temps sollicité et obtenu une augmentation de capacité, alors que c'est en préparation pour un service public fédéral, mais il y a suffisamment de capacité", assure Haex.

"Chez tous les clients du réseau Belnet, nous disposons actuellement d'une capacité suffisante, et nous ne dénombrons aucun problème. Les modèles de trafic restent aux aussi assez stables", déclare Dirk Haex, directeur technique de Belnet, qui propose la connectivité internet à une vingtaine d'hôpitaux notamment, dont des cliniques de référence pour le coronavirus, ainsi qu'à tous les services publics fédéraux.L'entreprise Belnet avait annoncé la semaine dernière déjà que pour l'instant, elle postposait toutes les interventions non nécessaires sur son réseau pour ne pas causer de problèmes. En même temps, elle accorde la priorité aux hôpitaux, au SPF Santé Publique, au SPF Intérieur, au SPF Chancellerie du Premier Ministre, mais Smals, qui gère la plate-forme eHealth, ainsi que Sciensano sont aussi prioritaires."Il est important qu'ils puissent continuer de fonctionner. Nous reportons de ce fait toutes les adaptations non urgentes. En même temps, nous contrôlons les réseaux en continu. Nous leur accordons une priorité absolue en cas d'incident."Y a-t-il de sérieux problèmes? Non. "Un hôpital a entre-temps sollicité et obtenu une augmentation de capacité, alors que c'est en préparation pour un service public fédéral, mais il y a suffisamment de capacité", assure Haex.