Monterey (une cité balnéaire californienne qui ne manque pas d'ambiance, à deux heures de route de San Francisco) succède à macOS Big Sur qui, au moment d'écrire ces lignes, en est à la version 11.6. Il pourrait venir s'y ajouter encore bien des (sous-)versions, mais c'est réservé surtout à tout utilisateur dans l'impossibilité après lundi soir là de mettre à niveau vers macOS 12 Monterey. Parmi ces retardataires, on trouve notamment les propriétaires d'un MacBook Pro ou Air d'avant 2016, d'un iMac d'avant fin 2015 ou d'un Mac mini datant d'avant fin 2014.

Jouer et partager

Apple qualifie Monterey de 'super-social', et cela se justifie en grande partie. Une nouvelle fonction dans FaceTime s'appelle par exemple SharePlay. Elle vous permettra d'écouter avec d'autres de la musique d'Apple Music, de visionner simultanément le même film ou le même programme TV, ou encore de partager votre écran, afin de regarder conjointement la même appli. SharePlay fonctionne par ailleurs également sur les iPhone et iPad et comme tous les participants voient les mêmes réglages de lecture, ils peuvent chacun commander les boutons 'play', 'pause' et 'défilement'.

SharePlay peut être utilisé aussi sur le lecteur de médias Apple TV. Si vous visionnez une série ou un film sur grand écran et que vous partagez ce contenu via FaceTime, SharePlay veillera à ce que l'image et le son soient synchrones chez tout un chacun. Parmi les fournisseurs de contenu prêts à intégrer bientôt SharePlay dans leurs applis, citons notamment Disney+, HBO Max, Hulu, Paramount+, TikTok et Twitch.

L'appli d'appels vidéo FaceTime a reçu une fois encore pas mal de nouvelles fonctions, comme l'audio spatiale (pour entendre d'où proviennent les voix des interlocuteurs), plusieurs modes micro, dont l'antibruit, un rendu quadrillé des conversations de groupe, ainsi qu'un mode portrait (nouvelle puce M1 requise). Mais ce que nous avons trouvé personnellement vraiment pratique, c'est la possibilité de planifier désormais les conversations de groupe et d'envoyer une invitation aux participants via un lien FaceTime. Ce qui est important aussi, c'est que les utilisateurs d'un appareil Android ou Windows peuvent participer à la réunion et ce, simplement via leur navigateur web. Ces conversations demeureront du reste cryptées de bout en bout, selon Apple.

Groupes d'onglets

Monterey s'accompagne aussi de Safari 15, le tout nouveau navigateur d'Apple, qui peut être installé du reste sur 'd'anciens' systèmes depuis quelques semaines déjà. Le compulseur internet introduit la fonction Groupes d'onglets qui, comme son nom l'indique, permet de répartir les onglets en groupes. Ils sont évidemment aussi parfaitement synchronisés sur tous vos autres appareils Apple. Il n'empêche que Safari 15 n'est pas une réussite incontestée: le navigateur a en effet déjà fait l'objet de pas mal de critiques ces dernières semaines, parce qu'en raison d'une intervention cosmétique, il n'est pas évident pour tout un chacun de savoir quel onglet se trouve à l'avant-plan.

Une fonction venue en droite ligne d'iOS pour iPhone: le mode Focus qui vous permettra de choisir de vous concentrer sur une tâche déterminée sans vous laisser distraire. Vous pourrez créer des profils Focus pour plusieurs activités (travail, sommeil, jeux,...) et synchroniser votre statut avec plusieurs appareils ou le transférer dans des messages via l'appli du même nom.

Autre fonction pratique: la prise de notes rapide. A partir de tout une série d'applis, vous pourrez désormais rédiger très vite une bafouille qui sera évidemment disponible directement sur tous vos autres appareils.

Commande universelle

Un gadget de Monterey qui ne fonctionne pas encore directement, mais qui sera déployé plus tard cette année, c'est la Commande universelle. Vous pourrez ainsi avec un seul clavier et une souris basculer impeccablement du Mac à l'iPad et vice versa. Vous pourrez déplacer le curseur d'un appareil vers l'autre et même faire glisser du contenu entre les deux. En soi, c'est un peu comparable à Logitech Flow, mais ici intégré au système d'exploitation d'Apple.

Autres nouveautés intéressantes: AirPlay vers Mac (permettant aussi au Mac de servir de haut-parleur), Livetekst (copier du texte au départ de photos), l'appli Commandes pour automatiser l'exécution de plusieurs manipulations, mais aussi iCloud+. Vous aviez déjà pu en lire plus sur le sujet dans le présent article paru précédemment.

Monterey (une cité balnéaire californienne qui ne manque pas d'ambiance, à deux heures de route de San Francisco) succède à macOS Big Sur qui, au moment d'écrire ces lignes, en est à la version 11.6. Il pourrait venir s'y ajouter encore bien des (sous-)versions, mais c'est réservé surtout à tout utilisateur dans l'impossibilité après lundi soir là de mettre à niveau vers macOS 12 Monterey. Parmi ces retardataires, on trouve notamment les propriétaires d'un MacBook Pro ou Air d'avant 2016, d'un iMac d'avant fin 2015 ou d'un Mac mini datant d'avant fin 2014.Apple qualifie Monterey de 'super-social', et cela se justifie en grande partie. Une nouvelle fonction dans FaceTime s'appelle par exemple SharePlay. Elle vous permettra d'écouter avec d'autres de la musique d'Apple Music, de visionner simultanément le même film ou le même programme TV, ou encore de partager votre écran, afin de regarder conjointement la même appli. SharePlay fonctionne par ailleurs également sur les iPhone et iPad et comme tous les participants voient les mêmes réglages de lecture, ils peuvent chacun commander les boutons 'play', 'pause' et 'défilement'.SharePlay peut être utilisé aussi sur le lecteur de médias Apple TV. Si vous visionnez une série ou un film sur grand écran et que vous partagez ce contenu via FaceTime, SharePlay veillera à ce que l'image et le son soient synchrones chez tout un chacun. Parmi les fournisseurs de contenu prêts à intégrer bientôt SharePlay dans leurs applis, citons notamment Disney+, HBO Max, Hulu, Paramount+, TikTok et Twitch.L'appli d'appels vidéo FaceTime a reçu une fois encore pas mal de nouvelles fonctions, comme l'audio spatiale (pour entendre d'où proviennent les voix des interlocuteurs), plusieurs modes micro, dont l'antibruit, un rendu quadrillé des conversations de groupe, ainsi qu'un mode portrait (nouvelle puce M1 requise). Mais ce que nous avons trouvé personnellement vraiment pratique, c'est la possibilité de planifier désormais les conversations de groupe et d'envoyer une invitation aux participants via un lien FaceTime. Ce qui est important aussi, c'est que les utilisateurs d'un appareil Android ou Windows peuvent participer à la réunion et ce, simplement via leur navigateur web. Ces conversations demeureront du reste cryptées de bout en bout, selon Apple.Monterey s'accompagne aussi de Safari 15, le tout nouveau navigateur d'Apple, qui peut être installé du reste sur 'd'anciens' systèmes depuis quelques semaines déjà. Le compulseur internet introduit la fonction Groupes d'onglets qui, comme son nom l'indique, permet de répartir les onglets en groupes. Ils sont évidemment aussi parfaitement synchronisés sur tous vos autres appareils Apple. Il n'empêche que Safari 15 n'est pas une réussite incontestée: le navigateur a en effet déjà fait l'objet de pas mal de critiques ces dernières semaines, parce qu'en raison d'une intervention cosmétique, il n'est pas évident pour tout un chacun de savoir quel onglet se trouve à l'avant-plan.Une fonction venue en droite ligne d'iOS pour iPhone: le mode Focus qui vous permettra de choisir de vous concentrer sur une tâche déterminée sans vous laisser distraire. Vous pourrez créer des profils Focus pour plusieurs activités (travail, sommeil, jeux,...) et synchroniser votre statut avec plusieurs appareils ou le transférer dans des messages via l'appli du même nom.Autre fonction pratique: la prise de notes rapide. A partir de tout une série d'applis, vous pourrez désormais rédiger très vite une bafouille qui sera évidemment disponible directement sur tous vos autres appareils.Un gadget de Monterey qui ne fonctionne pas encore directement, mais qui sera déployé plus tard cette année, c'est la Commande universelle. Vous pourrez ainsi avec un seul clavier et une souris basculer impeccablement du Mac à l'iPad et vice versa. Vous pourrez déplacer le curseur d'un appareil vers l'autre et même faire glisser du contenu entre les deux. En soi, c'est un peu comparable à Logitech Flow, mais ici intégré au système d'exploitation d'Apple.Autres nouveautés intéressantes: AirPlay vers Mac (permettant aussi au Mac de servir de haut-parleur), Livetekst (copier du texte au départ de photos), l'appli Commandes pour automatiser l'exécution de plusieurs manipulations, mais aussi iCloud+. Vous aviez déjà pu en lire plus sur le sujet dans le présent article paru précédemment.