Il s'agit en l'occurrence de l'update 12.4.1 pour iOS qui remplace la précédente mise à jour (12.4). Cette dernière, déployée en juillet, permet involontairement de 'jailbreaker' (déverrouiller) un iPhone. L'utilisateur peut alors avoir un accès complet à l'appareil et y installer par exemple des applis ne se trouvant pas dans l'App Store. Mais cela ouvre aussi la porte aux hackers et aux maliciels (malware).

Apple a dû déployer pas mal d'efforts pour arriver à combler la brèche sécuritaire. Cette dernière, aussi connue sous l'appellation CVE-2019-8605, avait été communiqué à l'entreprise en mars. Apple sortit en mai une mise à jour correctrice, mais l'update de juin (12.4) rendit à nouveau possible le déverrouillage, comme annoncé la semaine dernière.

Il y a huit jours, nous vous déconseillions en effet d'encore télécharger des applis dans l'attente d'une nouvelle mise à jour. Si vous mettez à présent votre appareil à niveau vers la version 12.4.1, il ne devrait plus y avoir de problème.