La firme, GEEP Canada, avait pour tâche de démonter et de recycler des appareils. Selon la plainte déposée, elle aurait en lieu et place volé 103.845 iPhone, iPad et Watches pour les revendre.

Apple a expédié à la firme de recyclage un demi-million d'appareils environ entre 2015 et 2017. D'un audit, il apparaît que 18 pour cent de ces appareils ont encore accès au réseau GSM. Le géant technologique réclame à présent 31 millions de dollars canadiens de dédommagement.

Même si de nombres entreprises technologiques s'efforcent de réduire leur empreinte environnementale en recyclant leurs appareils, elles entrent encore souvent en conflit avec le marché du réemploi. C'est ce qu'on a pu par exemple constater l'année dernière encore, lorsque le 'mode recyclage' des anciens haut-parleurs Sonos les rendait hors d'usage, afin qu'ils ne puissent pas être revendus. La revente d'anciens appareils est cependant en principe préférable pour l'environnement que leur démontage et le recyclage de leurs composants individuels. Mais la plupart des fabricants ne voient pas d'un bon oeil le marché du réemploi. "Les produits expédiés aux centres de recyclage ne sont plus suffisamment valables que pour être vendus aux consommateurs et s'ils sont réparés avec des pièces non-officielles, ils peuvent causer des problèmes, notamment au niveau des accus", indique l'entreprise dans un communiqué adressé au site technologique The Verge.

La firme, GEEP Canada, avait pour tâche de démonter et de recycler des appareils. Selon la plainte déposée, elle aurait en lieu et place volé 103.845 iPhone, iPad et Watches pour les revendre.Apple a expédié à la firme de recyclage un demi-million d'appareils environ entre 2015 et 2017. D'un audit, il apparaît que 18 pour cent de ces appareils ont encore accès au réseau GSM. Le géant technologique réclame à présent 31 millions de dollars canadiens de dédommagement.Même si de nombres entreprises technologiques s'efforcent de réduire leur empreinte environnementale en recyclant leurs appareils, elles entrent encore souvent en conflit avec le marché du réemploi. C'est ce qu'on a pu par exemple constater l'année dernière encore, lorsque le 'mode recyclage' des anciens haut-parleurs Sonos les rendait hors d'usage, afin qu'ils ne puissent pas être revendus. La revente d'anciens appareils est cependant en principe préférable pour l'environnement que leur démontage et le recyclage de leurs composants individuels. Mais la plupart des fabricants ne voient pas d'un bon oeil le marché du réemploi. "Les produits expédiés aux centres de recyclage ne sont plus suffisamment valables que pour être vendus aux consommateurs et s'ils sont réparés avec des pièces non-officielles, ils peuvent causer des problèmes, notamment au niveau des accus", indique l'entreprise dans un communiqué adressé au site technologique The Verge.