Intel possèdait une position ultra-dominante sur le marché des ordinateurs portables, de bureau et des postes de travail. Fin 2018, l'entreprise disposait en effet d'une part de marché de 91,1 pour cent en Europe Occidentale. Mais une année plus tard, cette part de marché a régressé à 84,1 pour cent, selon l'analyste Context, pour un total de 5,34 millions d'unités. Et ce, alors que le marché a crû de 5,8 pour cent à 6,348 millions d'unités.

Tout spécialement pour le mois de décembre 2019, le nombre de PC équipés d'une puce AMD a progressé jusqu'à 16 pour cent des ventes, contre 7 pour cent au cours du même mois de 2018. Intel et AMD sont les deux seuls acteurs notables dans ce segment, puisque tous les autres n'atteignent conjointement qu'1 pour cent de part de marché.

Context explique la situation actuelle par le manque de puces chez Intel, qui s'est manifesté durant une bonne partie de 2019, ainsi du reste qu'en ce début de 2020. Précédemment déjà, il était clair que les processeurs Xeon, à savoir les puces pour serveurs d'Intel, ne seraient eux non plus disponibles que de manière limitée cette année.

Sur le marché à la consommation, l'écart est encore plus grand. Fin 2018, la part de marché d'Intel y était encore de 89 pour cent, contre 10 pour cent pour AMD. En décembre dernier, le rapport était devenu 76 pour cent pour Intel contre 24 pour cent pour AMD. AMD aurait aussi progressé dans le segment des ventes professionnelles, mais moins nettement.

Intel possèdait une position ultra-dominante sur le marché des ordinateurs portables, de bureau et des postes de travail. Fin 2018, l'entreprise disposait en effet d'une part de marché de 91,1 pour cent en Europe Occidentale. Mais une année plus tard, cette part de marché a régressé à 84,1 pour cent, selon l'analyste Context, pour un total de 5,34 millions d'unités. Et ce, alors que le marché a crû de 5,8 pour cent à 6,348 millions d'unités.Tout spécialement pour le mois de décembre 2019, le nombre de PC équipés d'une puce AMD a progressé jusqu'à 16 pour cent des ventes, contre 7 pour cent au cours du même mois de 2018. Intel et AMD sont les deux seuls acteurs notables dans ce segment, puisque tous les autres n'atteignent conjointement qu'1 pour cent de part de marché.Context explique la situation actuelle par le manque de puces chez Intel, qui s'est manifesté durant une bonne partie de 2019, ainsi du reste qu'en ce début de 2020. Précédemment déjà, il était clair que les processeurs Xeon, à savoir les puces pour serveurs d'Intel, ne seraient eux non plus disponibles que de manière limitée cette année.Sur le marché à la consommation, l'écart est encore plus grand. Fin 2018, la part de marché d'Intel y était encore de 89 pour cent, contre 10 pour cent pour AMD. En décembre dernier, le rapport était devenu 76 pour cent pour Intel contre 24 pour cent pour AMD. AMD aurait aussi progressé dans le segment des ventes professionnelles, mais moins nettement.