Dans le cadre d'un système de contrôle, les chauffeurs doivent permettre à des caméras AI de suivre leurs déplacements, d'indiquer leur localisation et de collecter des données biométriques, avant de les transférer à l'entreprise. En cas de refus, les chauffeurs seront probablement licenciés. Voilà ce que révèle le site d'actualité Vice.

Ce formulaire s'inscrit dans le déploiement d'un système de surveillance des chauffeurs des minibus d'Amazon Prime, le service de livraison d'Amazon. Dans quelques villes américaines, ces minibus seront équipés de caméras intelligentes de l'entreprise Netradyne. Selon l'entreprise, ces caméras auront pour but de sécuriser davantage les chauffeurs en les avertissant s'ils sont distraits ou fatigués.

Selon des défenseurs du respect de la vie privée, il s'agit là cependant 'du plus insidieux type de surveillance effectué par une entreprise dans l'histoire de l'humanité', allant en outre jusqu'à avoir un effet négatif sur le comportement des personnes ciblées. Le fait est que les chauffeurs sont déjà soumis à une forte pression dans la mesure où ils doivent effectuer leurs trajets dans une période de temps déterminée. La crainte est évidemment qu'ils soient désormais contrôlés en permanence, qu'ils commettent ainsi davantage d'erreurs pour lesquelles ils risquent d'être poursuivis.

Dans le cadre d'un système de contrôle, les chauffeurs doivent permettre à des caméras AI de suivre leurs déplacements, d'indiquer leur localisation et de collecter des données biométriques, avant de les transférer à l'entreprise. En cas de refus, les chauffeurs seront probablement licenciés. Voilà ce que révèle le site d'actualité Vice.Ce formulaire s'inscrit dans le déploiement d'un système de surveillance des chauffeurs des minibus d'Amazon Prime, le service de livraison d'Amazon. Dans quelques villes américaines, ces minibus seront équipés de caméras intelligentes de l'entreprise Netradyne. Selon l'entreprise, ces caméras auront pour but de sécuriser davantage les chauffeurs en les avertissant s'ils sont distraits ou fatigués.Selon des défenseurs du respect de la vie privée, il s'agit là cependant 'du plus insidieux type de surveillance effectué par une entreprise dans l'histoire de l'humanité', allant en outre jusqu'à avoir un effet négatif sur le comportement des personnes ciblées. Le fait est que les chauffeurs sont déjà soumis à une forte pression dans la mesure où ils doivent effectuer leurs trajets dans une période de temps déterminée. La crainte est évidemment qu'ils soient désormais contrôlés en permanence, qu'ils commettent ainsi davantage d'erreurs pour lesquelles ils risquent d'être poursuivis.