Les utilisateurs activeront le service en introduisant leur carte de banque dans l'appareil, tout en maintenant la paume de leur main au-dessus du lecteur. Ce faisant, une 'signature avec la paume' sera créée et associée aux données de la carte. Par la suite, un simple passage de la paume de la main au-dessus du scanner suffira pour payer.

Amazon s'attend à ce que la méthode de vérification puisse être utilisée de manière assez large. La paume de la main pourrait ainsi être utilisée pour pointer au travail ou avoir accès à une rencontre sportive. Selon le géant des ventes sur le web, le grand avantage de la reconnaissance de la paume de la main réside dans le fait qu'elle ne nécessite pas de contact et qu'elle respecterait davantage la vie privée qu'un scan du visage. La photo d'une paume ne peut en effet pas si facilement être reliée à un individu et pour le scannage, l'utilisateur doit effectuer une opération bien précise. Les scans faciaux peuvent en outre aussi être réalisés à la dérobée.

Le paiement avec la paume de la main n'est en fait pas nouveau. Une école gantoise voulait l'année dernière déjà introduire ce système pour ses élèves, mais cela suscita à l'époque pas mal de questions en matière de confidentialité.

Les utilisateurs activeront le service en introduisant leur carte de banque dans l'appareil, tout en maintenant la paume de leur main au-dessus du lecteur. Ce faisant, une 'signature avec la paume' sera créée et associée aux données de la carte. Par la suite, un simple passage de la paume de la main au-dessus du scanner suffira pour payer.Amazon s'attend à ce que la méthode de vérification puisse être utilisée de manière assez large. La paume de la main pourrait ainsi être utilisée pour pointer au travail ou avoir accès à une rencontre sportive. Selon le géant des ventes sur le web, le grand avantage de la reconnaissance de la paume de la main réside dans le fait qu'elle ne nécessite pas de contact et qu'elle respecterait davantage la vie privée qu'un scan du visage. La photo d'une paume ne peut en effet pas si facilement être reliée à un individu et pour le scannage, l'utilisateur doit effectuer une opération bien précise. Les scans faciaux peuvent en outre aussi être réalisés à la dérobée.Le paiement avec la paume de la main n'est en fait pas nouveau. Une école gantoise voulait l'année dernière déjà introduire ce système pour ses élèves, mais cela suscita à l'époque pas mal de questions en matière de confidentialité.