Christoph Neut va diriger AE

Christoph Neut.

Stijn Vander Plaetse quitte AE au terme de quasiment trois années. C’est Christoph Neut qui lui succède. Il revient sur le marché belge après être passé par Sparkcentral/Hootsuite.

Neut siège depuis quelque temps déjà au sein du comité consultatif d’AE et sur base de son expérience, on lui a demandé de devenir CEO ad intérim de l’entreprise. Neut travaillait depuis 2016 chez Sparkcentral, où il fut nommé CEO en 2020. La scale-up limbourgeoise fut ensuite rachetée à la firme canadienne Hootsuite. Neut avait promis d’accompagner la transition, puis quitta l’entreprise.

De 2011 à 2016, il fut actif chez Cegeka en tant que CCO et responsable de Cegeka Vlaanderen. Avant cela, il travailla aussi pour Stefanini et TechTeam Global. Quant à Vander Plaetse, il fut actif chez AE notamment pour Mplus (KPN/VMMA), Telenet et Belgacom.

Le changement de direction s’effectue en concertation avec Vander Plaetse. ‘Je suis arrivé chez AE pour y renforcer la stratégie et préparer l’entreprise à sa prochaine croissance’, déclare-t-il à Data News. ‘Nous avons procédé entre autres à un changement d’image de marque, et notre gamme de services a également évolué, même si nous avons dû entre-temps faire face à la pandémie du Covid-19. Nous nous en sommes bien sortis et avons augmenté notre personnel de quatre-vingts collaborateurs, mais le temps d’une prochaine phase est à présent venu.’

Neut confirme ces ambitions: ‘Nous voulons faire plus que de la consultance, des projets et des services gérés. Ces équipes sont efficaces, mais nous souhaitons aussi utiliser cette expérience pour développer notre propre IP.’ En guise d’exemple, il cite une solution SaaS pour les services de douane, permettant d’automatiser les tâches au moyen de la vision par ordinateur et de l’apprentissage machine.

Temporairement (ou non)

Dans la communication d’AE, il ressort explicitement que Christoph Neut aura une fonction ad intérim. Même si dans la pratique, il s’agit là surtout d’une formule de précaution. ‘Ce n’était pas planifié de longue date, puisque la demande a été plutôt soudaine’, précise Neut à ce propos.

Dans le même temps, il insiste sur le fait que l’objectif est de rester en place à plus long terme. ‘Si les deux parties sentent qu’il n’y a pas d’alchimie entre elles, il est encore possible de se séparer, mais le but est de garder ce poste le plus longtemps possible. Actuellement, nous planchons plus avant sur les projets de l’entreprise et si tout concorde, on passera à la phase suivante.’

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Contenu partenaire