Une amende UE de 7,8 millions d’euros pour le géo-blocage de jeux vidéo

ANP

L’éditeur de logiciels Valve, connu pour sa plate-forme de jeux Steam, et cinq autres éditeurs de jeux se sont vu conjointement infliger par la Commission européenne une amende de 7,8 millions d’euros pour avoir procédé à du géo-blocage. Cela implique qu’en fonction de leur localisation géographique, des consommateurs sont dans l’impossibilité d’acheter et d’activer certains jeux via internet.

‘Les mesures de répression prises aujourd’hui à l’encontre des pratiques de Valve et de cinq autres éditeurs doivent rappeler que, selon les règles concurrentielles européennes, il est interdit de limiter contractuellement les ventes transfrontalières’, a déclaré la commissaire européenne Margrethe Vestager (en charge de la concurrence). ‘Elles privent les consommateurs européens des avantages du marché interne numérique et de la possibilité de faire des achats en profitant des meilleures offres au sein de l’UE.’

L’entreprise américaine Valve reçoit une amende d’1,6 million d’euros. Les 6,2 millions d’euros restants doivent être versés par les éditeurs japonais Bandai Namco et Capcom, par le français Focus Home, par l’autrichien Koch Media et par l’américain ZeniMax.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content