Uber traîne la ville de Londres en justice

© BELGA

Uber intente un procès à la ville de Londres, laquelle exige que les chauffeurs issus de pays non-anglophones passent un examen linguistique, avant de pouvoir conduire.

A la BBC, Uber a déclaré ce mercredi que cette exigence pose un problème à ses chauffeurs et à l’entreprise elle-même. Uber dispose de plus de 30.000 conducteurs dans la capitale britannique. Des milliers d’entre eux ne pourront pas satisfaire aux nouvelles règles, selon l’appli de taxi.

Uber s’oppose également à l’exigence qui lui est imposée de posséder à Londres un bureau que les clients peuvent appeler durant leurs déplacements. Uber dispose d’une filiale en Irlande. (ANP)

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content