Telenet le plus rapide tant en fixe qu’en mobile

© Getty Images

Ces trois derniers mois, Telenet a été le fournisseur internet le plus rapide et ce, tant en fixe qu’en mobile. L’internet le plus véloce a été généralement mesuré à Anvers et à Gand.

D’une enquête effectuée par Ookla, l’entreprise à l’initiative du site de mesurage Speedtest.net, il apparaît que dans notre pays, la vitesse de téléchargement médiane sur un réseau mobile est de 54,45 Mbps avec 11,33 Mbps en ‘upload’ et une latence de 24 millisecondes. Sur le réseau fixe, cette médiane se situe à 88,30 Mbps en téléchargement et à 19,34 Mbps en ‘upload’ avec une latence de 12 millisecondes.

Les mesures d’Ookla émanent de consommateurs qui ont exécuté le test de vitesse de l’entreprise sur leur site ou via leur appli. On ignore combien de personnes l’ont fait au cours du trimestre écoulé.

Domination du câble

Si on considère les connexions fixes, Telenet est avec une vitesse de téléchargement médiane de 135,65 Mbps l’opérateur le plus rapide, suivi par VOO (aujourd’hui entre les mains d’Orange) avec 124,84 Mbps. Orange suit à la troisième place avec 104,47 Mbps.

Viennent ensuite Proximus (59,84 Mbps) et Scarlet (43,66 Mbps). Proximus recourt au VDSL ou à la fibre optique, même si les résultats donnent à penser que le centre de gravité des mesures se situe surtout chez les utilisateurs VDSL.

Vitesse fournie versus vitesse atteinte

Les grandes divergences méritent cependant pas mal de nuances. Il s’agit ainsi de vitesses mesurées sur le PC ou le smartphone d’un utilisateur final. Or ce genre de vitesse est fonction de plusieurs circonstances. Il se peut parfaitement que vous atteigniez une vitesse de 300 Mbps à la maison à proximité du modem, mais seulement 100 Mbps dans votre bureau situé trois pièces plus loin, parce que le signal wifi doit franchir quelques murs par exemple. Les chiffres cités par Ookla ne concernent que ceux obtenus en fin de connexion.

Deuxième facteur important: dans ses abonnements, Telenet propose des vitesses supérieures à celles d’Orange, ce qui explique en partie que la vitesse de téléchargement médiane y est supérieure, même s’il s’agit du même réseau sur le plan technique.

Mobile: Orange à la traîne

Si on considère les réseaux mobiles des opérateurs, Telenet/Base et Proximus sont très proches l’un de l’autre avec des vitesses de téléchargement médianes de respectivement 69,48 et 66,22 Mbps. Ce qui frappe ici, c’est la grande différence avec Orange, où la vitesse médiane n’est que de 38,62 Mbps.

Ookla a examiné aussi les villes dans lesquelles les vitesses les plus élevées sont obtenues. Pour l’internet fixe, ce sont Anvers et Gand qui dominent avec tout juste un peu moins de 85 Mbps, suivies par Charleroi (79,99 Mbps), Bruxelles (79,35 Mbps) et Liège (61,08 Mbps).

Pour l’internet mobile, Gand (119,50 Mbps) et Anvers (118,90 Mbps) dominent à nouveau. Ici, on observe une grande différence avec les autres villes du pays, puisqu’à la troisième place, on trouve Bruxelles avec 52,53 Mbps seulement, suivie de Liège (46,25 Mbps) et de Charleroi (35,00 Mbps).

Les nets écarts peuvent s’expliquer dans ce cas par le déploiement plus important de la 5G à Anvers et à Gand. Ookla ne prend en outre en considération une ville qu’à partir de trois cents mesures, ce qui fait que certaines cités plus petites équipées en  5G n’apparaissent pas dans le classement.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Contenu partenaire