La Commission européenne valide le rachat de Voo par Orange

La Commission européenne a annoncé lundi donner son feu vert à la reprise de Voo et Brutélé par la filiale belge d’Orange, après plusieurs mois d’enquête approfondie.

Initialement, l’exécutif européen craignait que l’opération ne réduise trop la concurrence côté wallon et à Bruxelles, en matière de fourniture de services d’internet fixe, de services audiovisuels et d’offres télécom multiplay. Le projet d’acquisition est donc validé “sous conditions”, Orange s’étant engagée à respecter une série de mesure atténuantes visant à ce que Telenet reprenne en quelque sorte son rôle de concurrente de Voo/Brutélé dans cette zone géographique.

L’entreprise promet ainsi d’ouvrir l’accès au réseau fixe de Voo/Brutélé à Telenet, surtout active dans le nord du pays, durant au moins 10 ans. Telenet devra aussi avoir accès au réseau de fibre optique qu’entend développer Orange. L’opérateur télécom flamand est ainsi assuré de pouvoir entrer dans la danse en Wallonie et sur le reste de Bruxelles, de quoi raviver la concurrence souhaitée par les règles européennes, au bénéfice du consommateur.

Rassurée

Sous la condition du respect continu de ces engagements, l’acquisition est validée, informe la Commission. Dans les faits, Telenet et Orange ont déjà signé récemment des accords de partage de réseaux, qui assurent un tel accès réciproque pour 15 ans.

Test Achats, organisation de défense des consommateurs, a réagi lundi en se disant “rassurée” par la perspective du maintien d’une concurrence entre trois opérateurs (qui devraient être désormais Orange, Telenet et Proximus) en Wallonie et sur une partie de Bruxelles. “La disparition d’un fournisseur aurait très probablement entraîné une hausse des prix”, note l’organisation. Elle reste cependant inquiète de la logique de consolidation sur le marché des télécoms, qui rendra la tâche de plus en plus difficile pour les petits concurrents potentiels.

Orange Belgium indique lundi qu’à la suite du feu vert européen, la transaction devrait être bouclée pour la fin du deuxième trimestre 2023. Concrètement, Orange reprend 75 % du capital moins une action de VOO SA. “Après plus de 25 ans de présence d’Orange en Belgique, l’acquisition de VOO est une étape majeure et va nous permettre d’exploiter un réseau à très haut débit en Wallonie et dans une partie de Bruxelles, renforçant ainsi le déploiement de notre stratégie convergente multi-gigabit au niveau national”, commente le CEO d’Orange Belgium, Xavier Pichon.

L’accord de rachat entre Orange et Nethys, la maison-mère de Voo, remonte à fin 2021. Parallèlement, il était convenu que Voo reprenne les activités télécom de Brutélé. Nethys indique lundi se réjouir de la décision de la Commission européenne, confirmant que la cession définitive interviendra “avant la période estivale”.

Partner Content