Recul du chiffre d’affaires et réduction de moitié du bénéfice pour Meta, la société-mère de Facebook

Mark Zuckerberg.

Meta Platforms, le société-mère de Facebook, WhatsApp et Instagram, a enregistré une nouvelle diminution de son chiffre d’affaires au troisième trimestre. En outre, son bénéfice s’est réduit de moitié, surtout en raison des coûts élevés. Ces données sont mal passées à Wall Street, puisque la valeur de l’action a fortement plongé à la clôture de la bourse, ce qui est venu s’ajouter à la forte perte enregistrée préalablement en cours de séance.

Le chiffre d’affaires de Meta a régressé de 4 pour cent en comparaison avec celui de la période correspondante de l’année passée pour s’établir à 27,7 milliards de dollars. Au deuxième trimestre déjà, Meta avait pour la première fois de son existence enregistré un recul, parce qu’en raison de l’incertitude économique, les annonceurs font plus attention à leurs dépenses et se montrent plus réservés en matière publicitaire. Or les rentrées publicitaires sont – et de loin – la principale source de revenus de Meta. L’entreprise du CEO Mark Zuckerberg avait du reste signalé en juillet que les rentrées seraient sous pression au troisième trimestre.

Arrêt des engagements

Pour le quatrième trimestre, Meta table sur un chiffre d’affaires compris entre 30 et 32,5 milliards de dollars. Au cours des trois derniers mois, son bénéfice net a été de 4,4 milliards de dollars contre 9,2 milliards il y a un an. Les coûts ont, eux, grimpé de 19 pour cent à 22 milliards de dollars. Pour comprimer ces coûts, Meta a annoncé un arrêt des engagements.

En outre, la société californienne est en train de consentir d’importants investissements dans le métavers. Ce rêve de Zuckerberg consiste en un monde virtuel dans lequel les gens peuvent faire toutes sortes de choses à partir de chez eux. Ils peuvent ainsi se rencontrer dans un environnement virtuel, mais aussi jouer ou pratiquer du sport.

Le nombre d’utilisateurs actifs quotidiens des applis de Meta a dépassé les 2,9 milliards le trimestre écoulé. Mensuellement, il est question de 3,7 milliards de personnes. La croissance de Facebook se stabilise depuis quelque temps déjà, en partie à cause de la concurrence de TikTok et de Snapchat. L’un des domaines dans lequel Meta veut progresser, c’est celui des Reels, à savoir de brèves vidéos ressemblant à des vidéos musicales que les utilisateurs propagent à partir de TikTok.

Partner Content