Les jeunes développeurs se forment surtout en ligne

La majorité des développeurs préfère désormais les formations en ligne. Et dans la jeune génération, il s’agit même de loin le type de formation préféré pour améliorer leurs connaissances. JavaScript reste l’outil le plus populaire, sans pour autant être le langage de programmation favori.

Dans son enquête annuelle, Stack Overflow, le site de questions-réponses des développeurs, a sondé les développeurs pour connaître les thèmes qui les intéressent le plus. Par ailleurs, l’enquête a porté sur le sujet brûlant des formations.

Le langage de programmation le plus populaire est et reste, pour la dixième année consécutive, JavaScript qui est utilisé par 65 pour cent des répondants. HTML/CSS occupe la deuxième place avec 55 pour cent, suivi de SQL (49 pour cent) et Python (48 pour cent). Ce même classement vaut également lorsque l’on se penche spécifiquement sur les développeurs professionnels, tandis que chez les développeurs qui se forment encore, HTML et CSS occupent la première position, suivi de JavaScript, Python et seulement ensuite Java et SQL.

AWS est, avec 51 pour cent, l’environnement cloud le plus utilisé, suivi d’Azure (28 pour cent) et de Google Cloud (26 pour cent).

Si l’on s’intéresse aux environnements de développement (IDE) les plus populaires, on constate que Visual Studio Code occupe une première place incontestée avec 74 pour cent. Visual Studio se classe en deuxième position avec 32 pour cent, suivi de près par IntelliJ et Notepad++ (tous deux un peu moins de 28 pour cent). Notez que ces pourcentages sont arrondis et que les développeurs peuvent utiliser plusieurs outils, de telle sorte que les pourcentages ne donnent pas cent pour cent.

Quatre sur dix utilisent Linux

Un autre chiffre intéressant concerne le système d’exploitation utilisé par les développeurs, que ce soit dans le cadre professionnel ou privé. Windows reste à ce niveau leader du marché avec 62 pour cent pour l’usage privé et 48 pour cent pour l’utilisation professionnelle. Il s’agit là d’un résultat remarquable, même s’il est un peu moins impressionnant que la part de marché générale de Windows de 75 pour cent à l’échelle mondiale selon Statcounter, contre 15 pour cent pour MacOS.

Linux est utilisé par 40 pour cent des développeurs interrogés dans le cadre personnel et un peu moins de 40 pour cent dans le milieu professionnel. Pour sa part, MacOS obtient respectivement 31 pour cent et un peu moins de 33 pour cent. Windows Subsystem for Linux (WSL) est populaire auprès de 15 pour cent des utilisateurs privés et de 14 pour cent des utilisateurs professionnels. Enfin, BSD atteint moins d’un demi-pour cent.

Rust plébiscité

Indépendamment des outils les plus fréquemment utilisés, Stack Overflow a également interrogé les développeurs sur leurs préférences. C’est ainsi que le langage de programmation Rust occupe la première place pour la septième année consécutive, suivi par Elixir, Clojure, TrueScript et Julia. Python se classe juste derrière, tout en étant le langage de programmation que les développeurs souhaitent apprendre par priorité.

En ligne contre manuels

Concernant la manière dont les développeurs se forment, l’enquête fait apparaître une différence marquée entre les générations. C’est ainsi qu’aujourd’hui, près de 71 pour cent privilégient les formations en ligne, via des vidéos, des blogs ou des forums. Viennent ensuite la formation scolaire (62 pour cent), les supports physiques comme les manuels (54 pour cent), les cours formels en ligne (46 pour cent) et enfin l’apprentissage sur le lieu de travail (39 pour cent).

Lorsque l’on ventile la question par tranche d’âge, il convient de remarquer que les développeurs âgés de moins de 18 ans apprennent encore beaucoup plus en ligne et nettement moins à l’école ou dans des livres physiques. Dans la catégorie 18 à 24 ans, la tendance est comparable, mais un peu moins marquée. Ce n’est que parmi les jeunes de 24 à 34 ans que la moitié des développeurs précisent se former dans des livres, un pourcentage qui augmente nettement dans les catégories d’âge plus élevées. C’est ainsi que le pourcentage de ceux qui se forment en ligne chez les 55 ans et plus est d’environ 50 pour cent, contre 80 pour cent pour les livres.

Blanc, homme et hétéro

Enfin, il convient (à nouveau) de constater que la communauté des développeurs, du moins si l’on s’en réfère à l’enquête de Stack Overflow, représente un groupe relativement homogène. C’est ainsi que 91,88 pour cent sont des hommes, contre 5,17 pour cent de femmes. Les développeurs qui s’identifient comme non-binaires, genderqueer ou qui préfèrent décrire leur sexe d’une autre manière restent une très faible minorité.

Par ailleurs, 84 pour cent se qualifient d’hétérosexuels, tandis que 76 pour cent s’identifient comme blancs ou européen. Enfin, un peu moins de 10 pour cent sont d’origine indienne et approximativement le même pourcentage de provenance asiatique.

Il convient en l’occurrence de nuancer ces chiffres qui sont surtout le reflet de la palette des utilisateurs de Stack Overflow. C’est ainsi que le nombre de femmes dans l’IT en Europe et en Belgique par exemple est supérieur à 5 pour cent, tandis que les développeurs asiatiques sont sans doute mieux représentés dans le monde que ce que l’enquête indique. Stack Overflow reflète la provenance de ses répondants, ce qui permet de constater que les Etats-Unis constituent la plus importante communauté avec près de 19 pour cent, suivi de l’Inde (9 pour cent) et de l’Allemagne (7 pour cent).

L’enquête détaillée 2022 Developer Survey van Stack Overflow aborde bien d’autres thèmes que le lecteur pourra approfondir.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Contenu partenaire